Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Une histoire de la Grèce

Plus long que La guerre et la paix de Tolstoï, que Le comte de de Monte-Christo de Dumas, ou que Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, ce n'est pas facile à trouver. Et pourtant, il y a un livre – pas un roman cette fois, même si… – qui vaut qu'on se lance dans l'aventure d'une lecture au long cours, pour parcourir les siècles des premiers temps du monde byzantin jusqu'aux derniers soubresauts de l'histoire de la Grèce, l'épilogue étant daté de juin 2013. Il s'agit de La Grèce et les Balkans, un livre qu'Olivier Delorme dit avoir mis cinq ans à écrire, en se donnant pour but d'offrir une histoire presque exhaustive d'une région d'Europe que notre monde occidental, rationnel, libéral a voulu rejeter dans la pénombre d'un exotisme touristique presque infréquentable.

Les Balkans – de l'Adriatique au Bosphore – c'est la naissance du christianisme d’État, la splendeur de Constantinople et de Byzance, l'affrontement avec l'islam et la naissance de l'empire ottoman, les chocs entre les impérialismes russe, austro-hongrois et britannique, la (re)naissance des revendications identitaires et le brassage des nationalités, les promesses de la démocratie, inventée à Athènes cinq siècles avant notre ère, mais aussi l’abandon des promesses de l'unité européenne contemporaine. Les Balkans, c'est cette ville de Sarajevo où eu lieu l'attentat qui, de fil en aiguille et de maladresses en malentendus, déclencha le premier acte du suicide européen. Les Balkans, enfin, c'est ce creuset où tout bouillonne et où la Grèce a une terrifiante place de choix, devenue le terrain d’entraînement, le laboratoire de la destruction d'une société sur l'autel d'une idéologie "libéraliste" dont les échecs sont à la hauteur du cynisme de ses thuriféraires.

Amoureux de la Grèce, Olivier Delorme, qui est aussi écrivain et tient un blog parfaitement revigorant où les lecteurs de Pumpernickel trouveront matière à se réjouir, réalise à travers ce livre la prouesse de nous faire découvrir une histoire la plupart de temps inconnue du grand public, dans un style qui m'a fait dire que ce pourrait être un roman. Le roman de l'histoire en marche, certainement.

Bonne lecture.

Olivier Delorme, La Grèce et les Balkans, tomes I, II et III, Éditions Gallimard 2013, Folio histoire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

catherine 24/10/2014 01:15

Excellent! Merci d'avoir écrit et publié ce que je pense si fort en termes puissants et convaincants!
De plus, je croyais savoir mille choses sur la Grèce et les Balkans pour avoir lu de très très nombreux livres d'historiens de renom. Grâce à Olivier Delorme, j'ai découvert des pans pans ignorés et comme vous le soulignez si justement, j'ai lu les trois volumes comme on déguste un roman!