Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

semaine 55 – 1809 ± 7 – conseil municipal 10-IV-15 : passage en force, le retour

1. adoption du compte-rendu du conseil municipal du 6 mars 2015

devrait faire l’objet d’une petite discussion compte tenu des points abordés à l’époque et des derniers développements de l’actualité judiciaire [ la commune a perdu en appel à nancy ]

finances communales

2. budget primitif ville - année 2015
outre le fait que ces délibérations financières sont un voyage au bout de l’ennui, comparons avec les données de l’an dernier, et que chacun en tire les conséquences.
fonctionnement 2014 : 11 millions / fonctionnement 2015 : 10,360 millions [ baisse de 6% ]
investissement 2014 : 4,200 millions / investissement 2015 : 3,340 millions [ baisse de 20% ]
intéressant, non ? on pourra ensuite tricoter sur la rigueur, l’ambition et la responsabilité d’un budget élaboré sur des bases saines, ce qui témoigne d’une gestion sérieuse tout en maîtrisant la dette…, on connaît.
3. fixation des taux de fiscalité pour 2015
dont il se prétend qu’ils n’augmentent pas alors que le tour de passe-passe vient de la réduction des abattements, ce qui permet de faire passer les recettes de 4,847 millions à 5,062 millions, soit une augmentation de 4,25% de la pression fiscale !
on ne répètera jamais assez que le problème, ce n’est pas le niveau des impôts, mais leur destination, et là, il y a encore à faire pour convaincre que le produit de la collecte est réellement mis à la disposition de l’intérêt collectif.
4. fixation de la participation aux charges intercommunales 2015 : r.a.s.
5. attribution des subventions prévues au budget primitif 2015 : où l’on verra qu’il n’y a aucun rapport entre le maintien d’une subvention accordée à une association et une intervention médiatique dans le débat sur la municipalisation du relais culturel…
6. gestion des crédits en autorisations de programme et en crédits de paiement dans le cadre du budget ville 2015 : r.a.s.
7. budget primitif eau - année 2015 : r.a.s.
8. budget primitif - lotissement artisanal allée des peupliers 1°tr. - année 2015
pour un truc qui est déjà terminé, on repasse les plats avec des grandeurs qui sont la copie conforme de l’an dernier, 248 000 € de fonctionnement [ mais qu’est-ce qui fonctionne ? ] et 254 000 € d’investissement [ mais dans quoi investit-on ? ]
9. budget primitif - lotissement artisanal allée des peupliers 2°tr. - année 2015
pour un truc qui est déjà terminé, on repasse les plats avec des grandeurs dont on se demande ce qu’elles représentent, 322 000 € de fonctionnement [ mais qu’est-ce qui fonctionne ? ] et 250 000 € d’investissement [ mais dans quoi investit-on ? ] alors que l’an dernier c’était 490 000 € et 279 000 €, qui correspondaient à quoi d’ailleurs ?
10. budget primitif - lotissement gumberle - année 2015
c’est l’escalade avec + 75% pour le fonctionnement [ mais qu’est-ce qui fonctionne ? ] et + 89% pour l’investissement [ mais dans quoi investit-on ? ] : on attend des réponses.
11. budget primitif - zone d’aménagement de la pépinière - année 2015
sans que l’on sache bien pourquoi, le fonctionnement baisse de 11% [ mais qu’est-ce qui fonctionne ? ] quand l’investissement augmente de… 96% [ mais dans quoi investit-on ? ] : on attend des réponses.
12. budget primitif - quartier steinbaechel - année 2015
alors, là, on devrait rigoler avec un budget annexe pour un truc qui vient de se faire retoquer en appel à nancy ! ce qui n’empêche de programmer une augmentation du fonctionnement de 6,76% [ mais qu’est-ce qui fonctionne ? ] et de 38% pour l’investissement [ mais dans quoi investit-on ? dans les causes perdues ? ] : on attend des réponses.

13. budget primitif - lotissement des 4-vents - année 2015
c’est l’escalade avec + 300% [ ! ] pour le fonctionnement [ mais qu’est-ce qui fonctionne ? ] et + 97,5% [ ! ] pour l’investissement [ mais dans quoi investit-on ? ] : on attend des réponses.
14. demandes de subvention : r.a.s.
15. attribution de subventions pour le ravalement de façades : r.a.s.
16. reprise de la programmation culturelle de la nef en régie directe
on fait comme si de rien n’était. Que pèsent les près de 2 000 signataires de la pétition électronique, traités comme quantité négligeable, moqués, vilipendés, humiliés alors qu’avance le rouleau compresseur d’une gestion que l’on dit municipalisée parce que l’euphémisme heurte moins que la réalité. en mal d’arguments, la municipalité en est réduite à exciper du mode de gestion du relais culturel de soultz-sous-forêts pour justifier son oukase. au passage, le terme "relais culturel" fait l’objet d’une mesure de "damnatio memoria", effacé des mémoires, pour être remplacé par cette dénomination grotesque et décalée imposée par une entreprise de vente de réclame publicitaire. on notera qu’un budget annexe lié à la programmation sera "dédié" à la gestion des salles, formulation technocratique qui a le mérite de ne rien signifier et par conséquent d’ouvrir la porte à tous les abus. la manière dont cette affaire a été menée, la méthode qui a été utilisée, les moyens mis en œuvre sont à porter au discrédit d’une municipalité qui a toujours nié vouloir municipaliser le relais culturel et sa programmation. prétendre n’est pas conforme à la réalité.

17. attribution des marchés relatifs à l'aménagement du lotissement gumberle à altenstadt
18. accord sur le principe d’une adhésion à la future agence technique d'ingénierie publique en tant que membre fondateur

on ne résiste pas à communiquer ce monument de langue de bois soumis au vote des conseillers municipaux :
"Dans un contexte de complexité règlementaire croissante et de finances contraintes, l’ingénierie publique est plus que jamais une condition essentielle du développement des territoires. Aujourd’hui, le nouveau paysage institutionnel est en devenir avec la réforme territoriale. Elle engendrera de profondes modifications dans les périmètres et les compétences des collectivités." et tout le reste est à l’avenant. pour parodier ce malheureux guillaume le taciturne : "– mon dieu, ayez pitié de moi et de ma pauvre langue !"
19. renouvellement du contrat assurance statutaire
il s’agit, pour la commune de pouvoir souscrire un ou plusieurs contrats d’assurance statutaire garantissant les frais laissés à sa charge, en vertu de l’application des textes régissant le protection sociale de ses agents (maladie, maternité, accident du travail, décès), etc. : r.a.s.

ressources humaines

comme d’habitude, on préfèrerait lire "personnel", mais ressources humaines, c’est moins banal et c’est plus cher !
20. à 22. créations de poste – accroissement temporaire d’activité en particulier à la piscine : r.a.s.

23. divers : r.a.s.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article