Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

72 ou 74 eurodéputés ?

Père de Jean ”, ça tombe bien. Les deux nouveaux auraient alors été élus par ces patriotes confirmés, qui sont déjà mis à contribution pour les sénatoriales et pour les prochaines législatives ! Mais la ficelle étant un peu trop grosse [ sans compter qu’on imagine ce qu’auraient de nous les autres Européens en voyant débarquer de tels “ élus ” ! ]

Un autre moyen a été cette idée incroyable consistant à faire élire deux députés par l’Assemblée Nationale, l’un de la majorité, l’autre de l’opposition. C’est à la fois grotesque et injuste, puisque contraire au principe selon lequel les eurodéputés ne doivent pas exercer d’autre mandat, quel qu’il soit, pas plus d’ailleurs qu’il ne doit avoir de responsabilités susceptibles d’entraîner des conflits d’intérêts, de même que cela revient à gonfler artificiellement le score des socialistes, qui ne le méritent vraiment pas.

 

On en est là, avec des gens incapables de prendre la décision qui convient, c’est-à-dire de revenir sans tarder à la circonscription nationale pour les 74 élus, en introduisant que Monsieur A. Lamassoure préconisait avant le scrutin de juin dernier [ il avait à vrai dire des circonstances atténuantes, il ne se pensait pas élu, ce qui l’autorisait à dire non pas n’importe quoi, mais au contraire ce qu’il pense vraiment ; depuis la divine surprise de sa reconduction au placard bruxello-strasbourgeois, il est étrangement silencieux sur le sujet, dommage ! ], le scrutin préférentiel, le seul qui soit démocratique quand il est associé à la proportionnelle intégrale, de rpéférence à la plus forte moyenne.

 

Nul doute qu’avec les Mac Gyver du charcutage électoral que nous avons actuellement aux manettes, l’affaire va encore connaître quelques rebondissements. Ils seront à porter à la grande clairvoyance du “ La mauvaise comédie des deux eurodéputés supplémentaires auxquels la France a droit avec la ratification du “ traité de Lisbonne ” est à porter au discrédit d’un équipage gouvernemental complètement disqualifié, une fois encore. Signalons que l’Italie, toujours posée en modèle d’organisation administrative, est dans le même cas.
Alors que les Espagnols, les Lettons, le Suédois, les Slovènes, les Autrichiens ou les Néerlandais ont déjà organisé l’élection de leurs députés supplémentaires lors de la dernière consultation, chez nous où l’on ne sait toujours pas ce que “gouverner c’est prévoir ” veut dire, le “ Père de Jean ” en est encore à se demander comment il va procéder pour gruger un peu plus les électeurs français.
 
Au départ, il avait été question d’affecter ces deux sièges aux deux circonscriptions où le rapport inscrits / élus est le plus défavorable, le nord et le nord-ouest. Cette solution qui sonne comme un désaveu cinglant et flagrant du bricolage indigne de “ régionalisation ” des élections européennes aurait rapporté un ou deux sièges aux écolos qui passeraient alors de 14 à 15 voire 16 représentants au cirque bruxello-strasbourgeois. Cette manipulation digne des plus grands esprits, et qui rappelle les apparentements de la seconde législature de la IVème République, a plusieurs désavantages :

elle relativise le triomphe électorale du parti du “ Père de Jean ” qui passerait seulement de 29 à 30 sièges, les écolos étant 15, soit un siège de plus que leurs “ amis ” et partenaires socialistes ;
elle met en pleine lumière l’imposture des circonscriptions “ panrégionales ” qui sont d’abord des machines à laminer les “ petits partis ” avant d’être un moyen de dégager coûte que coûte, ces sacro-saintes majorités hors desquelles il n’y aurait pas de salut gouvernemental ;
elle accrédite une fois de plus la thèse de la manipulation de ces élections qui envoient siéger des gens qui s’ennuient dans les hémicycles où ce qu’il reste de suffrage universel les a portés.

Sentant le problème, on a envisagé d’autres échappatoires.
L’un était de bricoler une circonscription … pour les Français de l’étranger [ il s’agit de ces “ compatriotes ” qui passent le plus clair de leur temps à discourir sur ceux qui n’ont pas eu la bonne idée de faire comme eux en allant s’enrichir à peu de frais dans quelque paradis fiscal ou dictature exotique, là où il y a beaucoup d’argent à gagner en payant peu ceux qui s’épuisent au travail ], majoritairement favorables au “ Père de Jean ”, ça tombe bien. Les deux nouveaux auraient alors été élus par ces patriotes confirmés, qui sont déjà mis à contribution pour les sénatoriales et pour les prochaines législatives ! Mais la ficelle étant un peu trop grosse [ sans compter qu’on imagine ce qu’auraient pensé de nous les autres Européens en voyant débarquer de tels “ élus ” ! ]
Un autre moyen a été cette idée incroyable consistant à faire élire deux députés par l’Assemblée Nationale, l’un de la majorité, l’autre de l’opposition. C’est à la fois grotesque et injuste, puisque contraire au principe selon lequel les eurodéputés ne doivent pas exercer d’autre mandat, quel qu’il soit, pas plus d’ailleurs qu’il ne doit avoir de responsabilités susceptibles d’entraîner des conflits d’intérêts, de même que cela revient à gonfler artificiellement le score des socialistes, qui ne le méritent vraiment pas.
 
On en est là, avec des gens incapables de prendre la décision qui convient, c’est-à-dire de revenir sans tarder à la circonscription nationale pour les 74 élus, en introduisant que Monsieur A. Lamassoure préconisait avant le scrutin de juin dernier [ il avait à vrai dire des circonstances atténuantes, il ne se pensait pas élu, ce qui l’autorisait à dire non pas n’importe quoi, mais au contraire ce qu’il pense vraiment ; depuis la divine surprise de sa reconduction au placard bruxello-strasbourgeois, il est étrangement silencieux sur le sujet, dommage ! ], le scrutin préférentiel, le seul qui soit démocratique quand il est associé à la proportionnelle intégrale, de rpéférence à la plus forte moyenne.
 
Nul doute qu’avec les Mac Gyver du charcutage électoral que nous avons actuellement aux manettes, l’affaire va encore connaître quelques rebondissements. Ils seront à porter à la grande clairvoyance du “ Père de Jean ” qui a portant, assurent ses thuriféraires, été le président du millénaire de l’Union européenne, ainsi qu’au cas que font ces gens-là, qui ne nous ressemblent décidément pas beaucoup, de la représentation parlementaire de la République Française au sein du parlement européen. Encore bravo les artistes !
Père de Jean ” qui a portant, assurent ses thuriféraires, été le président du millénaire de l’Union européenne, ainsi qu’au cas que font ces gens-là, qui ne nous ressemblent décidément pas beaucoup, de la représentation parlementaire de la République Française au sein du parlement européen. Encore bravo les artistes !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Regis Hulot 09/01/2010 21:00


A propos de ceux quyi s'ennuient à Strasbourg ou à Bruxelles, on peut lire ça en suivant ce lien.


Faites de beaux rêves.