Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Anne, dis merci au président !

Il a été bon, notre président, ce matin, face aux journalistes. La petite passe d'armes à fleurets mouchetés avec Joffrin était attendue, et il était invraisemblable qu'un vrai règlement de comptes ait lieu en public... En revanche, c'est Gérard Leclerc qui en a pris pour son grade et qui s'est fait proprement étriller, au point qu'on s'est dit un instant que cela devait faire partie de l'exercice - quand je fais une conférence de presse à l'Elysée, je me fais un journaliste. Mais cette fois, le président est allé un peu plus loin, en se souvenant que la République se devait de respecter la parité entre hommes et femmes. Et c'est ainsi que la journaliste de Paris-Match (une feuille qui n'est pourtant pas de la dernière cruauté envers lui et ses amis), et qui me pardonnera de ne pas avoir retenu son nom, a eu droit elle aussi à son paquet-cadeau façon brassée d'orties.
Il y a bien des lustres, Mongénéral ne se privait jamais de remettre à leur place ses contradicteurs, mais cela se faisait avec une forme d'élégance et de respect mutuels qui n'interdisaient pas l'humour.

Revenons au fond de l'affaire. Notre président a donc annoncé que le CEAtomique va se transformer en CEA et des Energies Alternatives. Étrange...
Mais nous sommes rassurés, car on va mettre de l'argent (beaucoup, on n'en doute pas) dans le développement du "réacteur nucléaire de 4ème génération", celui qui, d'après ce que j'ai cru entendre de la bouche du président, utilise la quasi totalité de l'uranium et du plutonium qu'on y introduit comme combustibles.
C'est enfin le retour de la compétence ! On se souvient de quelle belle manière le président Chirac avait, lui aussi, annoncé un réacteur de 4ème génération avant même qu'on en sache un peu plus sur celui de la 3ème, dont il n'existe encore aujourd'hui aucun exemplaire en fonctionnement (ni en Finlande, ni en France). Il y a peu, M. Sarkozy d'une part et Mme Royal de l'autre se mesuraient à coup de méconnaissance de leurs dossiers au sujet des sous-marins nucléaires (d'attaque ou lanceurs d'engins) et de la production électrique française...
Ainsi, notre président est en train de nous refaire le coup, sans s'en rendre compte, de Phénix, ou de Super-Phénix, cette extraordinaire machine qui devait se nourrir de plutonium et qui a dû être fermée pour cause d'échec patent de cette filière.

Quoi qu'il en soit, il y a au moins une personne qui peut se frotter les mains aujourd'hui, c'est la toujours ravissante et déterminée Anne Lauvergeon, cette "femme de gauche" qui préside aux destinées d'AREVA, et qui ne cesse de proclamer qu'elle sauvera le monde grâce à l'énergie électrique "décarbonée" qui sort de ses chaudrons nucléaires. Quant à nous, nous savons que nous n'en avons pas fini de payer des impôts pour, via les avances en trésorerie, les subventions de recherche ou l'indemnisation des échecs à l'exportation, assurer la gloire de la nucléocratie nationale.

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article