Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Baisser les charges ?

A n'en pas douter, Le Monde diplomatique est un excellent journal, même s'il est hasardeux de parler de "journal" pour un mensuel - qui a pourtant gardé le format des quotidiens de jadis. Outre la qualité rédactionnelle, le respect scrupuleux de la langue française et des conventions de la typographie, le recours à des journalistes professionnels ou l'appel à des signatures reconnues, ce mensuel manifeste un respect constant de ses lecteurs, ce qui n'est pas si commun.

La dernière livraison de novembre 2012 donne une nouvelle illustration de ce souci d'être à la fois précis, rigoureux, et, osons le mot, pédagogique.

Je vise ici l'article de Christine Jakse (sociologue, membre du réseau d'éducation populaire Réseau salariat , clic sur le lien) intitulé Vous avez dit "baisser les charges"? et surtitré Les salaires, variable d'ajustement. L'auteur(e - je n'aime pas beaucoup ce "e", mais je respecte le choix du journal) développe une longue et fluide analyse de l'évolution de la répartition de la valeur ajoutée, ce supplément produit par la combinaison d'un capital productif et de travail salarié. Elle analyse parallèlement le statut juridique de la cotisation sociale (ce qu'on appelle "charge" dans le langage du MEDEF) et de l'impôt dévolu à couvrir les dépenses sociales, les deux solutions emportant chacune et une vision des rapports sociaux, et des conséquences sur la place du salariat dans la société.

Au fil de son développement, l'auteure rappelle (et c'est une des grandes vertus de son article) les étapes historiques qui ont jalonné l'évolution de la répartition de la valeur ajoutée, et de l'apparition des différentes formes de la protection sociale. On se prend à penser alors qu'il faudrait noter, au fur et à mesure, les grandes dates-clef, les grandes décisions, afin de réfuter, quand il en est besoin, les contre-vérités qui font parfois la "une" de certaines feuilles au service des uns ou des autres (je pense à cet éditorial du Figaro qui annonçait, l'été dernier, qu'on ne pourrait plus payer les retraites à partir de 2017).

L'article se conclut sur une question grosse de combats pour les salariés: "Le danger actuel tient précisément à la volonté du gouvernement de poursuivre la fiscalisation de la Sécurité sociale, c'est à dire le passage d'un modèle reposant sur la cotisation à un autre reposant sur l'impôt. Sur le plan comptable, ces deux options ne diffèrent pas vraiment si le volume des des recettes est identique. Le débat se situe ailleurs: entre des ressources issues directement de la richesses au moment même de son partage entre profits et salaires - salaire net et cotisations sociales - et des ressources issues de la redistribution, c'est à dire de l'impôt collecté par l'Etat après la répartition entre salaires et profits. La première solution conforte le salaire contre le profit; la seconde légitime le profit et affaiblit le salaire."

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article