Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Boycott-Désinvestissement-Sanctions

Il y a quelques jours, je vous proposai un projet de lettre. Voici aujourd'hui la seconde partie du tract qui m'a été remis.
Libre à vous d'adhérer ou pas aux propos qui y sont tenus. Mais, au moins, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas, puisque nous savons.
Appel au boycott.

Le boycott est un moyen d'action simple, pacifique et efficace. 

Refusez d'acheter les produits israéliens: 

Les fruits, légumes et produits frais (dattes, avocats, pamplemousses, oranges, patates douces, pommes de terres, fleurs...) de marque Jaffa, Carmel, Coral, Kedem, Eco-Fresh, Biotop...

Les cosmétiques Ahava

Les produits Sodaclub

Certains produits commercialisés sous des marques de distributeurs (jus d'orange, lingettes), une partie des produits Jafaden.

En cas de doute, lisez bien les étiquettes et questionnez les vendeurs et gérants.

La campagne de Boycott (Désinvestissement-Sanctions a déjà commencé dans le monde.

Des fonds de retraite, des collectivités locales ou régionales, des syndicats, des Églises... de Norvège, Suède, Belgique, Royaume-Uni, Irlande, États-Unis, Québec, etc. refusent de collaborer avec les entreprises (comme Alstom ou Véolia) complices de l'État d'Israël dans les territoires occupés.

Des États d'Amérique du sud ont suspendu leurs relations avec Israel parrès l'afgression contre Gaza. Les Mercosur (association d'États d'Amérique du sud) a refusé de signer un accord d'associations avec Israël.

Des municipalités belges suspendent leurs relations avec Dexia.

Les douanes allemandes font pression sur les produits (comme Sodaclub) venant des territoires occupés ou des colonies.

Une action judiciaire est engagée en France contre Alstom et Véolia pour leur participation à la construction du tramway de Jérusalem-Est.

Un millier de personnes ont manifesté à Montpellier contre l'installation à Sète d'une plate-forme Agrexco devant importer des produits dits israéliens.

Signataires. Association France Palestine Solidarité, Pays de Loire Gaza Jérusalem, Comité Israel Palestine Chateaubriant, Ligne de Droits de l'Homme, Génération Palestine, CIMADE, etc.

Contact. Www.france-palestine.org

Tant qu'Israël bafoue le droit international :

BOYCOTT DESINVESTISSEMENT SANCTIONS


Quand vous achetez des fruits et légumes marqués “ en provenance d'Israël ”, les trois quarts d'entre eux sont produits dans les colonies situées dans les Territoires palestiniens occupés, avec de l'eau et des terres volées aux populations palestiniennes.

Saviez-vous que des produits estampillés “ made in Israël ” (médicaments, boissons, etc.) sont fabriqués par Israël dans les territoires palestiniens occupés ?

Saviez-vous que des entreprises comme Véolia, Alstom, la banque Dexia (il y a peu renflouée avec des fonds publics), participent aux investissements, contraires au Droit international et aux Conventions de Genève, d'Israël dans les Territoires palestiniens occupés ?

Saviez-vous que la région Languedoc-Roussillon (dont Georges Frèche est président) soutient le projet d'une plate-forme de l'entreprise israélienne Agrexco à Sète pour importer 200.000 tonnes de produits agricoles par an, produits provenant en grande partie des Territoires palestiniens occupés, surtout de la vallée du Jourdain ?

Saviez-vous qu'à de nombreuses reprises a été demandé la suspension de l'accord d'association Europe-Israël, pourtant conditionné au respect des Droits humains et à la traçabilité des produits ?

Le peuple palestinien est occupé depuis plus de 60 ans, colonisé, dépossédé de sa terre et de ses ressources.

Arrestations, brimades aux check-points, difficultés de circulation à cause du Mur et des routes interdites paralysent l'économie et empêchent route vie “ normale ” en Cisjordanie.

A Gaza, Les forces armées israéliennes ont tué 1 400 personnes et en ont blessé 5 000 en un mois, et de lourds soupçons de crimes de guerre pèsent sur elles (comme sur les forces palestiniennes). La population est toujours assiégée, affamée, et survit sans même pouvoir reconstruire les quartiers détruits du fait du blocus israélien...

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article