Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Campagne pour un referendum sur le service public postal : Acte II, “J’écris au Président”

Aujoud'hui 12 décembre 2009 à 23h30,
il y a 37 418 signatures électroniques enregistrées depuis le 28 octobre 2009
Le 29 novembre 2009, à 00h00, il y en avait déjà 36 055 !

Nous pouvons gagner cette bataille. Nous étions plus de 2,3 millions à participer à la votation citoyenne. Partout en France, devant les bureaux de poste, les mairies, dans les entreprises, sur les marchés, les lieux publics soyons encore plus nombreux à écrire au Président pour qu’il organise le débat public et le référendum sur le service public postal.

Pour participer à cette seconde phase, rendez-vous sur le site de l'appel pour la poste. Et laissez-vous guider.
Vous pouvez aussi aller directement signer une carte postale électronique qui sera envoyée à Monsieur le président de la République, alors que le Parlement s'apprête à examiner le projet de loi de modification de statut de ce service public.

Pour les Wissembourgeois, cette campagne est tout-à-fait particulière puisque nous allons être privés de bureua de poste durant les prochaines semaines pour cause de “ travaux ”, c'est-à-dire le temps qu'il faudra pour transformer le bureau de poste que nous connaissons en supérette où tout sera à vendre, où les machines [ quand elles fonctionneront ] auront remplacé le personnel au service des usagers sera transformé en agents d'accueil à l'affût du client, où le guichet ouvert sera saturé en permanence, où il nous sera invariablement demandé si nous ne voulons pas affranchir plus cher que nous ne le voulons, etc.
Tous cela préfiguree ce qui se passe à quelques heures de chez nous  : bureaux de poste “ transformés ”, bureaux de poste fermés, distribution du courrier affermée à des entreprises privées n'offrant aucune garantie de confidentialité, points postaux dans les supermarchés, chaos total en vue d'une disparition maintenant programmée. Et ceux qui disent le contraire sont ou bien perfides ou bien ignorants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Régis Hulot 07/11/2009 15:40


J'ai dû mal me débrouiller. Je n'ai pas trouvé de distributeurs de cartes postales à destination du Grand Réformateur qui nous an encore, hier soir, montré toute l'étendue de son talent de
bonimenteur. J'ai donc choisi la facilité de la carte postale électronique... sans renoncer à confirmer par écrit, mais là il faudra une vraie lettre.

Je suis passé par mon bureau de poste habituel peu avant midi, ce samedi. Quel succès! La queue jusqu'à l'extérieur, dans la rue. Encore heureux qu'il ait fait beau, et que la Marie-Josèphe est
un bon bateau. Mais je n'ai pas pu m'empêcher de penser au jour où il n'y aura plus la queue devant de bureau de poste, parce-qu'il ne sera plus ouvert le samedi, ou qu'il aura tout simplement
déménagé. Et comme il n'y a pas de bistrot en face, ou même dans la rue, où irons-nous évoquer le bon vieux temps?