Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

quel beau samedi pour la saison ! – semaine 2

Les grandes manœuvres !
Hier soir, clap de fin de du second acte de la pièce avec une sorte de remake du débat du 17 mars dernier dans la grande salle du relais culturel. La KDB y donnait sa revue, deux bonnes heures durant, déclinant à sa façon, les évènements, petits et grands, qui ont marqué ces deux dernières années. Signe que les sujets de société ne manquent pas d’intérêt, le mariage pour tous et les diverses formes de procréation, ainsi que les moyens d’y parvenir, ont pratiquement été au centre des (d)ébats d’une troupe enjouée et dynamique. Les intermèdes musicaux ne permettaient même pas de souffler puisque les chansons reprenaient les grands thèmes qui occupé l’actualité récente. Le public était là, nombreux, c’était blindé, comme il ya dix jours, mais objectivement, c’était nettement moins soporifique !

Toute cette semaine, marquée par des rebondissements, des tractations, des informations [ désinformation ? ], des attaques, des sorties de piste, des aigreurs, des interpellations, mais aussi des poignées de main, des réconciliations ou des ententes aura été proprement historique. On a tourné une certaine page, celle de 1989, quand il n’était même pas envisageable que trois des listes qui totalisaient 55% des voix puissent réaliser cette fusion qui aurait sans doute permis de s’épargner la victoire de la droite dure qui nous a fait tant de mal. Cette fois, laissant de côté une partie de leur orgueil, deux listes ont négocié, sans doute est-ce perfectible, mais pour une première fois, ce n’est pas si mal. Cela suffira-t-il pour emporter le morceau, rien n’est encore écrit, mais au moins a-t-il été montré que s’entendre était envisageable. Ce n’est pas un si mauvais début, après tout.

Mais hier, c’était aussi les dernières possibilités de convaincre ces satanés abstentionnistes d’une part d’aller voter et d’autre part de voter pour son champion. Les représentants des listes ont mouillé la chemise pour pointer les paresseux en consultant les listes d’émargement du premier tour : c’était le défilé à la mairie !
À ce propos, un fait mérite d’être rapporté. Un ami de Pumpernickel a reçu l’enveloppe de propagande électorale d’une ressortissante allemande, Madame Gabriele v. O., épouse G., qui a déménagé de Wissembourg fin 2007. Elle est maintenant installée de l’autre côté de la frontière, dans une ville voisine. Ce qui a surpris l’ami de Pumpernickel, c’est qu’il reçoive ce matériel électoral pour la première fois, alors que l’on a abondamment voté entre temps. Selon la réglementation, cette dame aurait dû être radiée depuis longtemps, ce qui a peut-être été fait, peut-être pas, s’agit-il d’une simple erreur administrative, on en est aux conjectures. Une chose est en revanche certaine, c’est que cette dame est à classer parmi les abstentionnistes patentés qui ne s’inquièteront pas de savoir s’ils ont voté ou non. Il sera par conséquent intéressant de voir si, demain, au bureau de vote de la Grange aux Dîmes, Madame Gabriele v. O., épouse G. a voté ou non. Si c’est oui, c’est que quelqu’un aura glissé l’enveloppe dans l’urne à sa place, cela ne pouvant se faire hors la présence miraculeusement opportune d’une procuration.
Repérer les abstentionnistes patentés, ne pas les radier, tenir à jour les déménagements, compte tenu du score serré que tout le monde semble attendre, il va y avoir une bonne ambiance.
Mais s’agissant du point de vue de quelqu’un qui n’est pas né ici, qui n’est par conséquent pas l’un d’entre nous, Wissembourgeois honnêtes, qui pose sur la question un regard différent de celui des autres, qui vient d’une banlieue où le bourrage des urnes était un sport d’équipe très pratiqué, il ne peut s’agir que de suppositions que le déroulement irréprochable des opérations de vote viendra absolument démentir.

À part ça, la vie est belle, les oiseaux chantent, le soleil est au rendez-vous, on lit de nombreux sourires sur les visages amis, attention au trou d’air !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article