Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Compte-rendu préalable de la prochaine réunion de quartier “centre ville”

Seront présents Monsieur le maire de Wissembourg, et probablement quelques adjointes et adjoints ainsi que la police municipale et les services techniques.
Nombre de personnes présentes : une cinquantaine, plus ou moins dix, si l’on met de côté celles et ceux qui sont en service (re)commandé.
Monsieur le maire reviendra sur les aménagements survenus depuis le 27 octobre 2011, date de la dernière réunion dans le quartier. Seront notamment évoqués la rénovation de l’Hôtel de ville, les zones de rencontre, un bilan des chèques “culture, sport et loisirs”, la zone artisanale Allée des Peupliers, le nouveau vestiaire des Turcos, l’aménagement de l’ancien tribunal d’instance en maison des associations, le devenir de l’ancienne synagogue et les contours du nouveau pôle “éducation” dans les locaux de l’ancien dispensaire dont la commune vient d’hériter.
Il ne dira pas un mot des choix qui consistent à laisser une école de musique, fréquentée selon lui par des centaines d’enfants, amenés par leurs parents sur place en voiture, dans une rue inaccessible alors qu’il aurait été plus malin de la transférer à l’ancien tribunal d’instance, avec son parc de stationnement et une salle d’audience facilement transformable en salle de représentation. Non, il n’en dira rien, car ce n’est pas à l’ordre du jour, et ça l’ennuie de devoir reconnaître que cette décision a été prise sans quelque consultation que ce soit de quelque avis que ce soit. Il n’est pas question de s’interroger là-dessus, comme il n’était pas question, il y a maintenant 25 ans, de contester l’emplacement choisi par des dilettantes pour construire le nouveau Stanislas : depuis, la longueur des embouteillages, l’interminable cohorte des autobus, l’excentricité des lieux achèvent de donner raison à ceux qui avaient créé l’alternative en proposant une autre solution. Mais pourquoi tenir compte de l’expérience acquise, et écouter ceux qui ont un peu de recul sur la question ?
Il s’engagera probablement dans de ces tunnels radiophoniques dont il est coutumier dont le but est avant tout de fatiguer son auditoire qui se réfugie alors dans le silence quand ce n’est pas dans le sommeil. Il ne manquera pas de river leur clou à tous ceux qui l’ennuient parce qu’ils ne pensent pas comme lui, et que l’image qu’ils renvoient de ses années passées à la tête de la municipalité n’est pas à son avantage.
Il fera sans doute une présentation du nouveau dispositif de transport au service des personnes âgées de la commune, preuve que l’on n’est pas condamné à perpétuellement se tromper.

Comme il y a peu de chances que les questions soient vraiment différentes de celles posées l’an dernier, comme le seront les réponses apportées, voici ce que vous direz et ce que vous entendrez, dans une sorte de jeu de rôles dérisoire entre un maître qui sait, lui, et des élèves qui doivent apprendre, eux.
Demande des riverains : Les bars sont trop bruyants.
Réponse : Un sonomètre est en cours d’acquisition. Il permettra de mesurer les nuisances sonores. Par ailleurs, la gendarmerie réalise fréquemment des rondes.
Demande des riverains : Quel est l’avenir de la synagogue ?
Réponse : Le service d’archives historiques s’y installera.
Demande des riverains : Il est dit que le Norma sera déplacé dans la zone artisanale Allée des Peupliers. Qui prendra sa place ?
Réponse : L’espace, actuellement peu esthétique, sera revu. Le magasin « Lidl » devrait s’y agrandir.
Demande des riverains : L’éclairage du parvis de la Nef la nuit est inutile.
Réponse : Effectivement, cela pourra être revu. Il s’agit toutefois d’ampoules basse consommation.
Demande des riverains : Certains bâtiments publics sont éclairés pendant la nuit.
Réponse : Lors des rénovations des bâtiments, des éclairages avec détecteurs sont mis en place pour répondre à ce problème. De nouveaux systèmes de fermeture centralisée des lumières seront également mis en place dans certains bâtiments pour faciliter le travail des femmes de ménage [ sic ! ].
Demande des riverains : Rue de la Laine, les bancs sont squattés par des jeunes.
Réponse : Les bancs sont également utilisés par des personnes âgées, il n’est pas possible de les supprimer.
Demande des riverains : Autour de la Poudrière, des jeunes se regroupent. Les nuisances sonores sont importantes.
Réponse : Ce problème sera traité par la police municipale.
Demande des riverains : Pendant l’été, avec le mauvais temps, la piscine était déserte. Ne pourrait-on pas faire une piscine couverte ?
Réponse : Une rénovation complète de la piscine coûterait entre 1,2 et 1,5 millions d’euros, ce qui n’est pour le moment pas possible. Cependant, la ville de Wissembourg a participé à la rénovation de la piscine de Bad Bergzabern. Les wissembourgeois peuvent profiter de cet équipement rénové.
Demande des riverains : Le gymnase municipal sera-t-il rénové ?
Réponse : Cela pourrait se faire lors du prochain mandat. Beaucoup de réalisations ont déjà était faite, sans dégrader la dette de la ville, mais on ne peut pas tout financer en une seule fois. Les capacités d’investissement sont limitées. Le gymnase, lorsqu’il sera rénové, pourra être un complément du Relais Culturel et offrir, en plus des activités sportives, des possibilités de restauration comme dans une salle des fêtes.
Demande des riverains : La vitesse des voitures est excessive dans la rue de l’Ours. Les voitures se garent derrière les plots qui ont été mis en place pour limiter le stationnement. La rue des écoles est également concernée.
Réponse : On ne peut pas faire plus que la mise en place des plots. La police municipale est présente pour verbaliser. Il est bon de rappeler que le centre ville de Wissembourg est à dix minutes à pied, quel que soit l’endroit où on se trouve. Il faut donc parfois renoncer à prendre sa voiture.
Demande des riverains : Rue de l’Ordre Teutonique, les voitures circulent ou stationnent sur le trottoir, dégradent les boites aux lettres. Ne peut-on pas rendre la rue piétonne ?
Réponse : La rue étant étroite, seul le marquage au sol signale le trottoir. Malheureusement il n’est pas toujours respecté par les automobilistes. La rue ne peut pas être piétonne, notamment en raison des bus scolaires qui l’empruntent. Cependant, la police municipale sera présente pour vérifier le stationnement.
Demande des riverains : Il y a trop de déjections canines. Il faudrait mettre des « canisacs » à disposition.
Réponse : Des « canisacs » sont à disposition du public. La ville a également fait l’acquisition d’un « Glutton » pour le nettoyage, et des amendes sont également faites au propriétaire lorsqu’ils sont pris sur le fait. Il s’agit toutefois d’une question de civisme qui ne pourra être réglé sans l’aide des citoyens.
Demande des riverains : Le déménagement de l’école de musique est-il prévu ? Les nuisances sonores sont trop importantes, même hors temps scolaire.
Réponse : Le déménagement de l’école de musique n’est pas envisagé. Les nuisances sonores sont notamment dues à l’ouverture des fenêtres pendant les cours. Les salles vont dont être climatisées pour éviter ce problème. Une insonorisation sera également mise en place.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article