Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Compte-rendu préalable du conseil municipal du mardi 11 septembre 2012

Point numéro 1 : adoption du procès-verbal du conseil municipal du 5 avril dernier du 25 juin 2012
Est susceptible de réserver quelques surprises compte tenu de l’ambiance curieuse qui s’est installée en ville. Plus personne ne croit, ou même ne fait semblant de croire que l’actuelle majorité municipale a une chance quelconque de se maintenir à la mairie. Toutes les erreurs ont été commises, tous les soutiens ont été aliénés, toutes les excommunications ont été prononcées. On peut se demander ce que fera l’opposition qui n’a qu’à se baisser pour ramasser la mise ? Il serait plus malin de se demander ce que nous pouvons faire pour redonner espoir et perspectives à une ville que nous aimons, à une jeunesse qui doit se sentir aimée, à une population qui a le droit d’être considérée comme majeure. On ne reviendra pas sur ces listes en constitution, plus ou moins hétéroclites, juxtapositions de combinaisons d’ambitions médiocres et disparates dépourvues d’idées, sans projet et sans conviction. Intéressons-nous plutôt à construire une ville à taille humaine où les rapports sociaux pourront s’organiser en dehors des contextes de prise de pouvoir, de guerre de clans ou de réseaux d’intérêts particuliers. Après tout, nous avons encore dix-huit mois pour réussir, ce qui laisse encore de la marge.
Point numéro 2 : Stationnement public -création d’une zone bleue et modification de la Zone rouge et verte
Si on comprend bien, et alors que des panneaux annoncent déjà la réorganisation du stationnement dans trois semaines, le conseil municipal doit se prononcer sur ce qui est déjà décidé ! On croit rêver, eh bien, non, c’est la réalité. Une seule question : comment les conseillers municipaux vont-ils le prendre ? Réponse le 11 septembre.
Point numéro 3 : Transfert complet de la compétence assainissement au SDEA
Second gag de la soirée avec un transfert qui devait faire l’objet d’une consultation, dixit le maire lors de cette soirée mémorable du 29 mai dernier. Vous pouvez retrouver d’un clic sur le lien le détail de cette soirée qualifiée à l’époque d’enfumage, ce qui est bien en-deçà de la réalité. Quelle consultation, de qui, quand, où, selon quelles modalités, toutes ces questions restent et resteront sans réponse. Le maire avait dit qu’il était plutôt pour le transfert de l’assainissement seulement. Eh bien, ça tombe bien, c’est l’assainissement. Au passage, on aura un budget de moins à examiner, mais ça ne changera pas grand-chose à l’affaire. et bravo aux trois délégués désignés … en avril 2008 [ !? ] qui siègeront au sein de la commission géographique et des assemblées générale et territoriale du SDEA.

Marchés publics et conventions
Point numéro 4 : Aménagements intérieurs de l’hôtel de ville- attribution des lots 01 Et 05
J’aménage ma maison après l’avoir fait rénover. Et une fois que le clocheton, euh pardon, le beffroi, euh pardon ; le campanile a été restauré, il faut bien songer aux aménagements intérieurs. Ça ne coûtera que € 266 034,00 au lieu des € 441 000,00 envisagés, soit une ristourne de près de € 175 000,00. Chacun sait qu’une cuiller en plastique, c’est exactement la même chose qu’une cuiller en argent, d’ailleurs, ça remplit la même fonction. Donc, on aura sûrement mieux alors qu’on paie avec près de 40% de réduction. Et comme la terre est plate et que les cochons volent, nous sommes tous chef d’escadrille.
Point numéro 5 : Restauration des toitures de l’hôtel de ville - avenant n°01 au lot 04
Il s’agit d’une régularisation technique.
Point numéro 6 : Avenant de transfert au marché de maîtrise d’œuvre relatif au Réaménagement de l’ancien tribunal
Il est intéressant de lire que l’on va réaménager l’ancien tribunal d’instance. Cela n’a fait l’objet d’aucune annonce et encore moins d’un quelconque débat. Il dit tout et n’importe quoi sur la destination de cette bâtisse achetée pour une bouchée de pain [ € 250 000,00 ] à un État impécunieux désireux de se défaire, dans des conditions surprenantes d’un patrimoine immobilier qui a fait la bonne fortune des marchands de biens. Quelqu’un sait-il ce que l’on va faire de l’ancien tribunal ?
Point numéro 7 : Equipement de projection numérique au relais culturel
Cela veut dire que deux ans après son inauguration, on s’aperçoit que l’équipement de projection de la grande salle du relais dont on nous avait pourtant vanté les mérites n’est pas aussi bien que prévu. C’est dommage pour nous, parce qu’il faut encore allonger près de € 90 000,00 pour se mettre au numérique. De la part de professionnels, ça fait un peu amateur.
Point numéro 8 : Convention pour la mise en place d’un container à vêtements
Avant, c’était les associations caritatives qui organisaient la collecte des vêtements usagés. Depuis l’avènement des libéralistes, on en a fait un marché qui doit générer des bénéfices. Ainsi, la commune de Wissembourg s’en remet-elle à une entreprise spécialisée dans le traitement et le recyclage des déchets pour collecter les vieux vêtements. Mouai, c’est en-deçà de la limite, mais pas du côté qu’on aime.

Affaires financières
Point numéro 9 : Demandes de subvention
Un total d’un peu plus de € 15 000,00 va être versé au tennis club de Wissembourg, à grès en tête, au tennis de table nord Alsace, au tennis club Altenstadt et à l’association initiative chrétienne pour l’Europe (ICE). Mais c’est la règle.
Point numéro 10 : Attribution de subventions pour le ravalement des façades
Bonne nouvelle pour les heureux récipiendaires.
Point numéro 11 : Taxe sur la consommation finale d’électricité - fixation du Coefficient multiplicateur unique
Le coefficient sera de 6,5. Il aurait pu être de 8,28. Mais comme l’explication obscurcit un peu plus la question, on n’y comprend rie, ce qui est à l’évidence l’objectif de la manœuvre. Citons-les : “ Cette taxe est devenue obligatoire sur l’ensemble du territoire. Elle est assise sur les volumes d’électricité consommés (hors acheminement) alors qu’elle était auparavant fondée sur les seuls montants facturés. ” Et un peu plus loin : “ Ce coefficient, dont la valeur maximale pour les communes ne peut excéder 8,28 pour 2013, s’applique aux consommations d’électricité effectuées sur le territoire de la commune de Wissembourg, Altenstadt et Weiler. ” Que celui qui y comprend quelque chose prenne le risque de venir l’expliquer aux conseillers municipaux.
Signalons en outre que les distributeurs d’énergie sont maintenant dans l’œil du cyclone, eux qui achètent si bon marché une énergie qu’ils revendent si cher, ou bien qui vendent si cher une énergie dont les investissements de production ont été payés par la collectivité, donc par les impôts d’usagers devenus des clients, captifs, auxquels on fait croire qu’ils peuvent “ faire jouer la concurrence ”. La belle affaire quand tout ce petit monde s’entend, émarge aux mêmes conseils d’administration, fréquente les mêmes restos, assiste aux mêmes colloques, se fait recevoir par les mêmes cabinets ministériels où il a son rond de serviette. Nul doute qu’il se trouvera un conseiller municipal pour aborder toutes ces questions mardi soir.
Point numéro 12 : Modification de la procédure de classement des hébergements touristiques - taxe de séjour
Point technique de gestion ordinaire.
Point numéro 13 : Création d’un emplacement de bus rue des Écoles - demande de Subvention
Si on comprend bien, on aménage un arrêt de bus, et après coup, on se demande si on a droit à une petite subvention. Au fait, pourquoi un arrêt de bus ? Les distances sont-elles si longues à Wissembourg, qu’il faille déplacer les enfants en autobus ? Mais pourquoi ne pas avoir engagé le projet “calèche” développé dans de nombreuses communes de France ?

Affaires immobilières
Point numéro 14 : Vente d’un bâtiment communal
Les choses avancent bien, le progrès est en marche, les “éléments de paysage” se dessinent, les prairies, ces insupportables dents creuses, sont en voie d’être civilisées. Les centaines de logement dont nous aurions cruellement besoin vont être bâtis à marche forcée, et nous en saurons gré, dans quelques années, à cette généreuse municipalité d’avoir l’intelligence et la présence d’esprit d’avoir fait notre bonheur malgré nous, pour le plus grand bénéfice des lotisseurs.
Point numéro 15 : Vente du terrain de construction / site Gummi-Mayer
Les choses avancent bien, le progrès est en marche, les “éléments de paysage” se dessinent, les prairies, ces insupportables dents creuses, sont en voie d’être civilisées. Les centaines de logement dont nous aurions cruellement besoin vont être bâtis à marche forcée, et nous en saurons gré, dans quelques années, à cette généreuse municipalité d’avoir l’intelligence et la présence d’esprit d’avoir fait notre bonheur malgré nous, pour le plus grand bénéfice des lotisseurs.
Point numéro 16 : Acquisition d’une parcelle (proximité zone industrielle)
Il semble s’agir d’une acquisition technique.
Point numéro 17 : Echange de parcelles (secteur Gumberle)
Les choses avancent bien, le progrès est en marche, les “éléments de paysage” se dessinent, les prairies, ces insupportables dents creuses, sont en voie d’être civilisées. Les centaines de logement dont nous aurions cruellement besoin vont être bâtis à marche forcée, et nous en saurons gré, dans quelques années, à cette généreuse municipalité d’avoir l’intelligence et la présence d’esprit d’avoir fait notre bonheur malgré nous, pour le plus grand bénéfice des lotisseurs.
Point numéro 18 : Application du régime forestier aux parcelles forestières acquises Par la ville et dédiées “à la conservation de la nature”
Bon prétexte pour une conférence sur “Natura 2000” et “tous les efforts que nous faisons pour pérenniser une défense de la nature à laquelle nous sommes profondément attachés”. Un coup d’œil sur tout ce qui a déjà été signé en la matière permettra de relativiser le discours qui ne maquera pas de nous être infligé.
Point numéro 19 : Bail commercial au profit de la SA Bürstner
Va-t-il y avoir un magasin d’usine à Wissembourg ? En soi, ce serait une excellente idée. Ce point permettra sans doute à Madame la première-adjointe de rappeler ses fortes sentences sur la nécessité d’un camping à Wissembourg, elle qui s’étonnait, il y a quatre ans, que ce type d’équipement n’existe pas alors qu’une usine de caravanes et d’autocaravanes y était implantée.

Chasse
Point numéro 20 : Agrément du nouveau partenaire de la société de chasse du Martelswald
Come tous les ans, les anti-chasse qui composent le conseil municipal vont se faire bruyamment entendre.

Personnel communal
Point numéro 21 : Ecole de musique – modification et création de postes
On ne s’en sort plus. À chaque séance du conseil, il y a du changement. Pour résumer, moins une heure et demie de trompette, plus un quart d’heure de clarinette, moins une heure trois quart de trombone, plus une demi-heure de trombone/tuba, plus une heure de percussion, moins deux heure et quart de batterie, moins une heure d’accordéon et de chant, plus trois heures et demie de formation musicale, moins sept heures d’orchestre, et plus sept heures et quart de violon. Manifestement, il manque un décodeur.
Point numéro 22 : Information / renonciation au droit de préemption urbain
Document illisible, tout simplement.
Point numéro 23 : Informations relatives aux jugements intervenus
La mairie gagne tout, la mairie gagne tout, la mairie gagne tout !
Point numéro 24 : Communication du rapport annuel et du compte administratif 2011 SMICTOM
C’est très intéressant, c’est très intéressant, c’est très intéressant !
Point numéro 25 : Communication du rapport annuel et du compte administratif 2011 SIVOM
C’est très intéressant, c’est très intéressant, c’est très intéressant !
Point numéro 26 : Divers

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article