Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

conseil d'alsace – sites + ou - amis / correspondance – J - 4 jours ! – § 52

Cela a manifestement échappé à l'attention tant de Monsieur Ch. Bach que de Madame Y. Baldeweck, mais il existe des voix qui s'expriment en dehors de la sainte parole boulangienne et des oracles délivrés par les thuriféraires de Philippe 1er . L’un fait plutôt de l’information, c’est rue89strasbourg que vous pouvez consulter d’un clic ici. Article clair et synthétique tout en entrant dans le détail de la gymnastique juridico-administrative proposée par les constitutionnalistes en peau de lapin du premier cercle boulangien. "rue89strasbourg" ne donne pas de consignes de vote.

Il y a aussi les amis de Pumpernickel, À contre-courant, qui font un travail extraordinaire d’explication théorique, de collation d’informations qui sont ensuite mises en perspective, ils méritent largement un clic ici. D’autant qu’ils prônent l’abstention, seule réponse à adresser au Boulanger et à ses mitrons, comme Pumpernickel.

Ce n’est pas sur les indications des "journalistes" des deux organes de propagande quotidienne régionale que Pumpernickel a découvert le site du parti socialiste pour le "non". Évidemment non, puisque ce site n’a jamais été signalé par un Monsieur Ch. Bach qui affecte de recenser ce qui se passe sur le "ouèbe". C’est donc par hasard qu’il a été découvert, et qu’il mérite une petite visite, malgré cette consigne pour un "non" qui ne paraît pas être la meilleure.

Dernière trouvaille, "stierkopf" de Molsheim, qui vaut plus qu’un détour. Ne le ratez pas, sa lecture puise aux meilleures sources d el’Humanité, tout simplement.

Courrier.
Monsieur Ch. Bach a été destinataire du courriel suivant qui lui a été envoyé le 25 mars 2013. Trop occupé à passer la brosse à reluire sur le paletot des tenants du "oui" boulangien, il n’a naturellement pas pris la peine d’y répondre. Ce qui montre qu’il est à la fois bien élevé et totalement dépourvu du sens de l’autodérision.

Monsieur,
J'ai le plaisir de vous faire parvenir le lien de la chronique quasi-quotidienne que je tiens sur mon blog. J’y commente à ma façon les "opinions" des uns et des autres, surtout des uns d'ailleurs, que vous publiez obligeamment dans les colonnes de ce que je considère comme un organe de propagande quotidienne régionale (opqr). On se demande s'il ne faudrait pas intégrer les émoluments des pigistes boulangiens aux comptes de campagne des tenants du "oui". J’observe que mes a priori revendiqués n'ont rien à envier à votre partialité mal assumée. Je pensais que les Déhaina avaient compris qu'il était vain de s'acharner sur Pumpernickel que l'agence locale wissembourgeoise considérait, naguère, comme, je cite Bernard Stephan, "l'organe d'un khmer vert". Remarquons l'évolution de la catégorisation puisque le maire de Wissembourg, qui doit un peu sa place à la campagne que j'ai faite pour lui il y a cinq ans, me traite maintenant de "dictateur xénophobe de droite extrême" ! Dois-je préciser que ceux qui me connaissent vraiment ne se retrouvent ni dans l'une ni dans l'autre de ces familles. Mais qu'importe. Je n'ai pu que relever que vous vous obstiniez à ne jamais parler d'autres sites que ceux qui ont l'heur de vous plaire, soit qu'ils sont des courroies de transmission oui-istes soit que vous estimez qu'ils entrent dans le jeu, un peu comme le fou du roi auquel on pardonne tout puisqu'il est, à l'instar de carnaval, la soupape de sécurité sociale qui ne remet rien en jeu ni en question.
Je sais également que vous traiterez ce courrier avec la même indifférence que celle que vous avez déjà affichée en pareille occasion. Préférant me situer sur le terrain de l'élémentaire correction qui va de pair avec la franchise polie mais ferme, il me paraît convenable, ne ratant jamais une occasion de vous éreinter, de vous tenir au courant de ce que j'écris.
Antoine Michon / Pumpernickel

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article