Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Davos 2010

Ça y est, ceux qui se prennent pour une ombre à laquelle ils aimeraient bien ressembler vont se retrouver dans ce village des Grisons où il est bon de se montrer, et de surtout de se faire voir. 

Cette année, 48 heures après deux heures de café du Commerce avec “ 11 Français ”, le “ Père de Jean ” ira(it) prononcer le “ discours inaugural ” de ce qui reste avant tout un rendez-vous mondain à la recherche des justifications des errances d’un “ système économique ” qui aura tout de même généré des dizaines de millions de chômeurs quand quelques dizaines de milliers s’en seront mis plein les poches [ rappelons les 150 milliards de dollars versés aux “ traders ”, ces adeptes de Ponzi qui s’approprient l’argent de la poche des honnêtes gens pour se payer du bon temps à ne pas fabriquer grand-chose ]. Sans compter que quand ça va mal pour ceux qui “ jouent avec les risques ”, et surtout avec l’argent des autres, au nom du sacro-saint principe cardinal selon lequel il faut nationaliser les pertes et privatiser les profits, le “ contribuable ” que l’on vient de plumer est appelé à la rescousse pour remplumer celles et surtout ceux [ car c’est surtout un boulot de mec ] qui viennent pleurnicher au guichet [ ça rappelle irrépressiblement Monsieur J.-M. Sylvestre qui a attendu un grave accident de santé pour arrêter, quelque temps seulement, ses diatribes dogmatiques sur les bienfaits de la concurrence et du recours au privé ]. 

Donc, le “ Père de Jean ” va la ramener une fois de plus alors que sa prestation his-to-ri-que n’est déjà plus qu’au mieux un vague souvenir, au pire un tissu d’approximations sur fond de familiarité aux confins de la vulgarité, avec cette manie d’appeler systématiquement les femmes par leur prénom.

Mais que va-t-il bien leur dire qu’ils n’aient déjà entendu, dont ils se gaussent déjà ? Réforme du capitalisme, “ rien ne sera plus comme avant ”, moralisation, compassion, “ engagements ” en tous genres, etc. 

Là où ça devient intéressant, c’est quand on se renseigne un peu sur le prix du ticket d’entrée au cirque des gnomes de Zürich comme on les appelait avant : 28 000 euros par tête de pipe ! Et encore, ce sont les tarifs de l’an dernier ! Pour en savoir plus, clic sur lien, et bonne lecture. 

Et relativisons un peu les mouvements de menton de ces types qui, parce qu’ils ne nous ressemblent vraiment pas, affectent de nous parler comme ils aimeraient nous entendre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article