Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Définitivement navrante.

La navrante en question, c'est Madame Christine Lagarde [ dont il a déjà été question ici les 5 mars 2008, 12 novembre 2008, 15 janvier 2010, 7 décembre 2010, 13 avril 2011, 7 juin 2011, 8 juin 2011, 6 septembre 2011, 23 janvier 2012, 25 janvier 2012 ], présentement directrice générale du FMI, ce fonds monétaire international qui n'en finit plus de faire des dégâts partout où il s'arroge le droit d'appliquer ses oukases.

Elle s'était déjà couverte de gloire il y a quelques jours en expliquant que les Grecs étaient priés de commencer par payer leurs impôts, et qu'ensuite, mais seulement ensuite, ils seraient peut-être autorisés à venir se plaindre. Il est vrai que c'est toujours la même chose avec les pauvres, ou ceux qu'on a appauvris: ils sont mécontents de leur sort, malgré tout le mal qu'on se donne pour faire leur bonheur, et Dieu sait si le FMI se donne du mal.

La délicieuse et si distinguée Mme Lagarde avait oublié de donner un détail au sujet de l'impérieuse nécessité de participer, par ses contributions, à l'effort commun. Elle, en vertu de son statut de fonctionnaire international, ne paie pas d'impôts sur les 2 ou 300.000 dollars/euro qui lui sont versés annuellement (on ne compte pas les notes de frais, car on s'en moque). Elle est donc particulièrement bien placée pour donner des conseils à ces fraudeurs de Grecs.

Mais nous sommes pas au bout de nos peines concernant cette personne.

FranceInter nous apprend ce matin que Mme Lagarde a eu un grave problème de santé, et que, durant plusieurs semaines elle a dû se déplacer en fauteuil roulant. Elle aurait interdit la moindre photo d'elle dans cette situation, expliquant que, dans la grave crise que traversait le monde, le spectacle d'un des plus grands dirigeants de la planète handicapé de cette façon aurait encore plus fragilisé une situation périlleuse.

C'est M. Wolfgang Schäuble, actuel ministre fédéral des finaces de RFA qui appréciera cette délicatesse, lui qui depuis vingt ans se déplace en fauteuil roulant à la suite d'un attentat.

Il est vrai que, côté résultats économiques, il aurait bien des leçons à prendre de notre ancienne ministre des finances dont la gestion est encore dans toutes les mémoires.

Il y a un peu plus d'un an, le directeur du FMI nous montrait que, pour certains hommes, une femme ne présente de l'intérêt qu'entre le niveau des dernières lombaires et le pli des genoux. Aujourd'hui, la directrice du FMI nous montre qu'il est dégradant et déplacé d'être assimilé à un handicapé.

Quand il sera question de nommer un successeur à Mme Lagarde, ne pourrait-on éviter de choisir une personne qui ferait honte à d'autres que nous ? RH

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article