Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

double peine pour Franck Kiwounzou en danger d’expulsion / Valls à l’endroit l’envers : le flyer RESF

1/ Franck KIWOUNZOU, de nationalité congolaise, père de Léo, 6 ans, est enfermé au CRA du Mesnil Amelot depuis le 8 septembre, et son recours a été rejeté par le TA de Melun. Condamné à 7 ans d’emprisonnement, Franck a été libéré au bout de 5 années, le juge d’application des peines ayant jugé sa conduite exemplaire. Il a bénéficié de 4 permissions en 2011 et de 5 en 2012 dont la dernière de 10 jours et à chaque fois rendait visite à son fils et à la mère de celui-ci. Libéré …, Franck a été conduit directement au CRA.
Une double peine, véritable bannissement qui nie à la personne toute possibilité de réinsertion. Guillaume Fillâtre, éducateur de Franck devenu son parrain dit de lui :
« Accompagnant Franck depuis presque 5 ans, dans ses divers lieux de détention, maison d’arrêt de Fresnes et le centre de détention de Melun et à présent au centre de rétention près de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, j’affirme que c’est un homme qui a su faire profit de ces années de détention pour passer quelques diplômes français lui ouvrant la possibilité d’une resocialisation et insertion professionnelle. Franck ne sera pas livré à lui-même dans la société, sa compagne et ses deux fils, de nationalité française, l’attendent également pour reconstituer le tissu familial. A titre personnel, et au nom du titre de parrain qui me rattache à Franck, je me porte garant pour « prendre sous mon aile » Franck Kiwounzou afin de chercher et trouver avec lui un emploi. »
La présidente de la FCPE de l’école maternelle de Léo témoigne dans le même sens : « Depuis quelques temps un travail a été fait avec Léo afin de préparer la sortie de son père et qu’ils puissent vivre enfin ensemble, construire une famille dans un esprit serein, Léo a beaucoup souffert de l’absence de son père pendant son incarcération, malgré les visites, les permissions octroyées, Léo attendait le retour de son père à la maison avec impatience ».
A chacune de ses sorties, Franck a rendu visite à son fils Léo scolarisé en CP à l’école Félix Eboué de Créteil et à la mère de celui-ci, Sonia DE-PINA.
Pendant son incarcération Franck KIWOUNZOU a obtenu le DNB (Diplôme National du Brevet), son DAEU (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaire) et un CAP de métallurgie serrurerie.
Le ministère public a requis l’enfermement de Franck KIWOUNZOU, en vue de son expulsion rapide, au motif qu’il représenterait un danger pour la société (ceci en contradiction totale avec l’appréciation du juge d’application des peines qui l’a suivi), et le Tribunal Administratif de Melun, sans entendre Franck ni la mère de Léo, présente à l’audience, a rejeté la demande d’annulation de l’Obligation à Quitter le Territoire Français (OQTF lors d’une audience expéditive.
Dans l’intérêt supérieur de cet enfant et de toute la famille, en application de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’Homme et l’article 3-1 de la Convention internationale des Droits de l’Enfant, Franck Kiwounzou doit être libéré et régularisé afin qu’il puisse enfin vivre en toute sérénité avec sa famille.
Pour sa libération, préfecture de Seine et Marne :
Préfète du 77 : Nicole KLEIN, courriel : nicole.klein@seine-et-marne.gouv.pref.fr, fax du secrétariat de la préfète : 0164717503
Directeur de cabinet de la préfète: Christian MICHALAK, courriel : christian.michalak@seine-et-marne.gouv.pref.fr, fax : 0164717525
Secrétaire général : Serge GOUTEYRON, courriel : serge.gouteyron@seine-et-marne.gouv.pref.fr
Et là où les choses se décident
manuel.valls@interieur.gouv.fr
Directeur de cabinet adjoint : Thomas Andrieu :  thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
Conseiller auprès du Ministre de l’Intérieur : Yves Colmou : sec.colmou@interieur.gouv.fr
Conseillère à l’Immigration : Eléonore Lacroix : eleonore.lacroix@interieur.gouv.fr

Valls Page2/ VALLS A L’ENDROIT ! VALLS A L’ENVERS !
Le « changement » dans le domaine de l’immigration tarde vraiment à venir. Au contraire, le gouvernement utilise à l’égard des Roms les mêmes méthodes et les mêmes mots pour les mêmes objectifs chiffrés que celui de Sarkozy depuis le discours de Grenoble. Aucune des situations d’urgence dramatique générées par les agissements de Guéant (enfants empêchés de rejoindre leurs parents en France, enfant handicapé expulsé alors qu’il devait être opéré, pères expulsés laissant femme et enfants en France) n’a reçu de solution de la part du cabinet de Valls. Même quand rien ne les y oblige, ses conseillers appliquent avec un zèle extrême les lois, les décrets, les circulaires, les modalités mis en place par Guéant, alors qu’ils les dénonçaient quand ils étaient dans l’opposition ! La circulaire attendue pour la fin septembre risque de ne faire les choses qu’a minima. D’ici là, pesons autant que nous le pouvons, en mobilisant et en médiatisant, ce que nous ne pouvons plus accepter, ce que nous exigeons.
Les enseignants, les parents d’élèves, les citoyens, les élus, tous ceux qui, depuis des années se sont mobilisés pour freiner la machine à maltraiter les sans papiers inventée par Sarkozy ne peuvent pas rester indifférents à ce que fait Valls. Ce qui était odieux sous Sarkozy le reste sous Hollande ! Il faut, vraiment que les élus et le gouvernement l’entendent et que la loi change ! L’initiative d’un flyer avec deux photos a été prise. La première présente Manuel Valls (en compagnie de Mrg Jacques Gaillot) parrainant une famille sans papiers dans sa mairie d’Evry en décembre 2010 : Valls à l’endroit. La seconde un bidonville de Roms (à Massy, 91) dévasté sur ordre de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur : Valls à l’envers.
http://www.educationsansfrontieres.org/IMG/fckeditor/UserFiles/Flyer-Valls_Fete_huma-Imprim.pdf
Distribué à la fête de l’Humanité, le flyer a rencontré un succès certain, sourires, réflexions hostiles à Valls, pas mal de gens revenant sur leurs pas pour en demander plusieurs, voire des petits paquets.
Il serait sans doute utile que ce montage photo soit diffusé largement, par Internet et aussi, pour ceux qui le peuvent, imprimé et distribué dans les lieux publics, apposés sur les panneaux des écoles et des lycées, etc…
Techniquement :
Le fichier est un peu lourd. Il est disponible à l’adresse ci-dessus. Ceux qui préfèreraient recevoir le fichier imprimable peuvent le demander (educsansfrontieres@free.fr )
Le tirage pour la fête de l’Huma a été réalisé avec une commande par internet, avec des délais de livraison très court et livraison à domicile (48 heures), 5000 exemplaires : 100 €, sur un papier sans pelliculage, et le résultat est vraiment satisfaisant.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article