Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

En Grèce, ailleurs aussi, certainement. – 3

On savait que rien n'allait convenablement et que cela pouvait aussi coûter la vie aux plus prestigieux d'entre nous. Ainsi Theo Angelopoulos est-il mort non seulement d'une crise cardiaque mais aussi, selon de nombreux témoins, de l'incapacité dans laquelle se trouvent les services de santé de son pays de s'occuper des urgences. Le concernant, une ambulance devait patir, mais faute d'entretien elle n'a pas pu sorti du garage, on a alors essayé avec une deuxième, et ce n'est qua la troisième qui a pu lui porter, trop tard, les derniers secours.

On aurait pu penser que cela aurait pu frapper ce qui tient lieu de cervelle aux libéralistes, à la troïka ou aux larbins de Goldman Sachs qui sont maintenant aux manettes. Que nenni, et ce n'est pas la presse d'extrême-gauche qui le dit, c'est le gratuit "20minutes.ch" qui le rapporte.

On se demande jusqu'à quand il faudra exagérer pour que les peuples signifient enfin, et de la façon la plus énergique, leur congé à celles et ceux qui organisent la pauvreté, la concurrence entre les parents et le enfants et la dislocation sociale. Le plus tôt sera le mieux !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Régis Hulot 10/04/2012 09:25


Toujours sur ce même sujet, pris plus ou moins globalement, puis-je conseiller aux lecteurs de Pumpernickel la lecture d'un très intéressant artcicle du Monde diplomatique ("Face aux créanciers,
effronterie argentine et frilosité grecque") dans sa livraison d'avril qui raconte en parallèle les histoires économiques de ces deux pays au cours des deux dernières décennies, et comment le
président Kirchner a, en s'opposant radicalement (pas encore assez aux yeux de certains) aux diktats du FMI et autres Banque mondiale, remis son pays sur les rails, et plus encore rendu à ses
concitoyens une grande partie du pouvoir qu'ils avaient perdu.


En dehors de la qualité de cet article et de sa structure très pédagogique, voilà un bon moyen de réfléchir à ce que nous pourrions faire - devrions faire - en Europe et en France à l'occasion
des prochaines années.


 


Mais qui osera?


 


RH