Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

En marge du prochain conseil municipal, vendredi 26 novembre à 18h15

 Beaucoup d’énergie va être consacrée à porter ce projet dit de ZAC du Steinbaechel sur les fonds baptismaux. Mais c’est bien peu de choses en regard de tout ce qui est fait hors champ, on pourrait même dire à huis-clos, pour démarcher les actuels propriétaires des parcelles que la mairie veut acheter, à des prix qui ne vont cesser de monter, au fur et à mesure que l’objectif se rapproche. On ne peut pas excessivement en vouloir aux propriétaires de faire monter les enchères alors que la municipalité est engagée dans une démarche libéraliste en parfaite cohérence avec la doxa de celles et ceux qui amènent tous les peuples à la ruine, à la paupérisation et à la misère. Il suffit de regarder autour de nous, les exemples abondent maintenant dans cette Europe dont nous n’avons pas voulu et qui nous a été imposée par des satrapes bruxellois au service de ceux dont la seule patrie est l’argent gagné à la sueur du front des autres.

Localement, on peut relever quelques incohérences qui mettent à mal les arguties qui nous sont proposées.

– Lorsque la commune veut louer un logement [ d’une centaine de m², dans un quartier plutôt agréable ] au collaborateur le plus proche du maire, elle le fait, selon elle, au prix du marché, c’est-à-dire à € 250,00 par mois. Autant dire que les prix se sont effondrés du fait, il n’y a pas d’autre explication, de la multiplication de l’offre qui doit être pléthorique pour qu’on en arrive à de tels tarifs.
Lorsqu’une opération immobilière [ celle de l’ancien site de l’Imprimerie de Wissembourg ] ne parvient pas à décoller de sa première phase dont une petite moitié des logements est maintenant vendue, cela veut dire que l’on n’a pas besoin de répondre à une demande et qu’il n’y a aucune pression sur l’immobilier local.
Lorsqu’un ancien logement de fonction [ celui du responsable de l’ancienne DDE ] situé sur un terrain de plus de 18 ares à quelques encablures des principaux établissements scolaires de la commune est vendu € 150 000,00, cela veut dire qu’il n’y a pas la bousculade pour acquérir un bien qui aurait été très disputé et discuté il y a une vingtaine d’années.

Que faut-il alors penser de cette obsession à vouloir coûte que coûte [ et là, c’est au vrai sens du terme, parce que ça va nous coûter bonbon ! ] s’embarquer dans une opération surdimensionnée pour la commune ? Quand en plus en lisant la presse ici et là, on constate que ce ne sont pas 450 logements qui sont envisagés, mais bien plus. Et on se fait un plaisir de re-citer cette délicieuse architecte qui se répandait dans la “ presse ” assujettie aux forces de l’argent : “ La zone d’aménagement concerté de Steinbaechel offre la 1ère tentative (sic) alsacienne d’application de l’approche environnementale de l’urbanisme. Sur 25ha traversés par un fossé et une coulée végétale, l’architecte et paysagiste Catherine Linder propose de construire 500 à 700 logements. Le projet préserve les vergers et jardins caractéristiques du site de départ des randonnées dans le parc naturel régional des Vosges du Nord. ” [ “ cahier détaché N°2 ” de juin 2010 du Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment ].

L’entêtement incompréhensible de la municipalité est le gage du retour des revanchards aux affaires, et là, c’est nous qui allons morfler.

C’est à ce titre, alors que nous sommes nombreux à ne pas voir ménagé notre peine pour que le changement devienne réalité, que nous avons le droit de savoir quelles contreparties ont été données et à qui pour que l’on reprenne cet ancien projet que contestaient, lorsqu’ils étaient dans l’opposition il y a moins de 3 ans, ceux qui siègent actuellement sur les bancs de la majorité. Il est permis d'ajouter que la municipalité a le devoir de réponder à ces interrogations qui plombent le débat.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article