Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

En prévision du conseil municipal du 18 décembre …

… à Altenstadt, salle communale, 17h30.
Oui, je m'y remets un peu.
Oui, je sais, tout ce temps qui passe, et tout ce qui circule en ville.
Oui, il y a forcément quelque chose à dire ou à écrire.
Oui, c'est à pumpernickel de le faire, puisqu'on ne peut pas trop compter sur ceux qui répercutent les fortes réflexions de ces pauvres automobilistes excédés de l'incivisme des cyclistes ou des entraves insupportables à leur liberté d'aller encore plus vite.
Bon, la cause est malheureusement entendue, surtout de la part d'une agence locale de presse régionale de révérence à la droite qui n'a pas encore accepté le verdict des urnes de mars 2008 ! C'est d'abord affligeant, et disqualifie encore ceux qui voudraient se poser en observateurs objectifs de la réalité sociale et politique locale. Et qui en plus, comme si ça ne suffisait pas, ne sont jamais avares de leçons de déontologie ou de conseils de stratégie, eux qui n'ont jamais pris aucun risque, surtout pas celui de déplaire au pouvoir, surtout quand il est de droite, même extrême-dure, comme ce que nous avons connu 19 années durant.

Ce 18 décembre, il y aura d'abord PLU. C'est assez drôle pour ceux qui ont un peu suivi l'actualité ces quinze dernières années, car une réunion PLU, il y en a déjà eu une il y a 5 ans, à peu près, au cours de laquelle les “ zekspères ” nous ont abreuvés de promesses de concertation, de rapports d'étape et d'enquêtes d'utilité publique. En fin de compte, comme à ceux à qui on avait promis le pain, la paix et la liberté, nous aurons eu le secret, l'autoritarisme et le mutisme. Autant dire que chacun est fondé à avoir la plus grande confiance en cette nouvelle dénomination qui servira de cache-sexe à des décisions paradoxalement encore plus éloignée de nous parce qu'elles seront prises par celles et ceux que nous avons élus. Alors attendons, et surtout attendons-nous au pire, un peu comme ce qui se passe à Wingen où l'ami de l'ancien maire s'apprête à offrir “ sa ” commune aux intérêts financiers et dévastateurs d'un pseudo-projet soi-disant hôtelier, et en tous cas réservé à ceux, riches de la fortune qu'ils ont amassée sur le dos des autres, qui sont responsables du malheur du plus grand nombre.
Pour celles et ceux que cela intéresse, d'un clic vous pouvez trouvez le détail des règlements sur le site en lien ici.
Vous pourrez en profiter pour aller jeter un œil sur le projet scientifique et culturel pour la rénovation du musée westercamp et mesurer l'immensité du travail fourni par celle que l'on ne présente plus dans ces colonnes, et qui en plus d'un talent que personne ne pourrait songer à lui contester est doué d'un sens très particulier de l'humour.

On adoptera sans doute le compte rendu de conseil municipal de 27 novembre après l'échange rituel d'amabilités entre les uns qui contestent telle ou telle relation des propos qu'ils auraient ou non tenus [ oubliant au passage quelle était leur attitude quand c'était eux qui établissaient le compte rendu ] et les autres qui en appellent à la mesure et à la réalité des faits, ou du moins l'idée qu'ils en ont ou qu'ils s'en font.

Ne ratez sous aucun prétexte ce point 2. On espère juste que Madame C. Schutz sera là pour nous raconter tout ce qu'elle a fait durant ces 7 dernières années. Car le musée est fermé depuis le 1er novembre 2002. En lisant le dossier accessible sur le site déjà noté, vous pourrez mesurer en quoi ce travail de bénédictin mérite le respect qui est dû à ceux qui ont su ne pas ménager leur temps et leur énergie pour réaliser ce travail de recension sous la forme de notices de la plupart des collections [ il semblerait que ce ne soit toujours pas fini ! ] de ce musée. Curieusement, alors que le bâtiment était en état convenable le 30 octobre 2002 quand un guide du syndicat d'initiative l'a fait visiter par un groupe de touristes, il est devenu insalubre quelques heures plus tard, à partir du début du mois de novembre. Mais c'est forcément la réalité puisque c'est Madame C. Schutz qui le dit, l'écrit, le répète, l'assène et le rappelle. Et qui pourrait en douter une seconde ? En tout cas pas Pumpernickel qui n'a cessé toutes ces années de faire le compte des jours de fermeture, qu'il convient de diviser par 5 [ puisqu'elle est venue environ une fois par semaine, précise-t-elle page 27 du document ], puis de multiplier le quotient par 7 [ puisqu'elle travaille environ 7 heures/jour, ne précise-t-elle pas dans le document ] pour obtenir le nombre d'heures que Madame C. Schutz aura consacrées à ce labeur à côté duquel l'érection des pyramides ressemble à une promenade de santé. Car, comme elle le précise  page 17, les préconisations d'urgence en matière de conservation péventive ont été appliquées dès la fermeture début 2003 [ C'était début novembre 2002 ! ], et d'après une programmation pluriannuelle comportant plusieurs volets. Ouf, on a échappé à la programmation pluriséculaire !
Pour le reste, le document produit retricote l'audit réalisé par le cabinet Futur Antérieur en 2001, mais on en a l'habitude.
Cette affaire couvre les “ zekspères ” de ridicule, tout simplement. Pourquoi oublie-t-on de nous rappeler ce numéro 32 de décembre 2007 de sycoparc, l'organe de propagande du parc régional, dans lequel on pérorait sur un inventaire qui était presque terminé [ déjà ! ] et une exposition programmée pour … le milieu de l'année 2008 sous l'égide la municipalité d'alors ? Mais rassurez-vous, aucune réponse ne sera donnée par qui que ce soit à ces interrogations légitimes, quand il s'agit d'argent public et du legs d'un philanthrope, dont il n'existe plus guère de spécimen par les temps qui courrent.
Une fois quelques éléments de ce contexte forcément complexe apportés, il est bien normal que ce soit Madame C. Schutz qui se voie confier la réalisation du plan scientifique et culturel du musée [ n'est-elle pas ethnologue, et n'a-t-elle pas alors les qualifications nécéeesaires pour ce travail qu'elle a en grande partie découvert lorsqu'elle a fait la connaissance de l'ancien conservateur du musée qui lui en a livré les clefs essentielles ? ]. On imagine que ce sera elle qui assurera également le suivi des travaux de si longue haleine qui nous amèneront à l'orée de 2014 [ et devinez ce qui se passe en mars 2014 ! ].
L'affaire se présente particulièrement bien, en particulier pour Madame C. Schutzqui apparaît maintenant come une sorte de deux ex machina qui remet de l'ordre dans le chaos créé ces 7 dernières années.

Je ne comprends toujours pas cette manie du recours au quart budgétaire alors qu'il serait si simple de voter le budget en novembre ou en décembre. Mais comme c'était la mode sous l'ancien régime, pourquoi ne pas continuer ? Ce sera l'objet du point 3 avec la valse des millions à laquelle on a le droit de dire que l'on n'y comprend rien. Pumpernickel est-il le seul ?

Au point 4 l'eau augmente, de 20 centimes par m3, soit 6,5%. Ce qui aurait été curieux, c'est que le prix baisse alors que l'on sait que la ressource s'épuise car les nappes se reconstituent moins vite qu'elles ne sont sollicitées, et qu'il faut toujours et mieux nettoyer les effluents.

L'association des pêcheurs, dite APPMA-W va recevoir 9000€ parce qu'elle a mis les installations de son local en conformité avec les normes. De son côté, le club de basket va recevoir un peu plus de 3000€ pour les actions qu'il mène en faveur des jeunes.

Le point 6 concerne une remise gracieuse de pénalité de retard.

Un grand plan de mise en accessibilité de la commune sera présenté. C'estune bonne nouvelle, et l'annonce que ce qui a été entrepris par l'ancien équipage sera poursuivi et sans doute amplifié. Pumpernickel aime rapppeler à cette occasion que la liste présentée par les écologistes en 1989 [ on se rappelle que l'ancien maire, ex-jeune premier de la politique alsacienne, parlait à l'époque des “ écos ”, c'est dôle non ? ] a été la seule du Bas-Rhin à avoir sollicité l'APF pour demander à cette association quelles étaient ses revendications en matière d'accessibilité.

  • [ Parenthèse qui n'a rien à voir. Je viens de recevoir un courrier de l'APF qui, du fait du désengagement de ce qui reste d'État dans mon pays, La France, voit supprimer les subventions de ses services d'intervention à domicile. L'APF est par conséquent contrainte de solliciter ses donateurs réguliers pour qu'ils mettent la main à poche et l'aident à trouver 3 millions d'euros dont elle est privée, puisqu'à la défaillance de ce qui reste d'État dans mon pays, La France, vient s'ajouter les annulations de contrats avec les entreprises. Vous pouvez contacter l'ZPF, B.P. 230 27102 Val de Reuil cedex. merci pour eux, et honte à Toto Lariflette ! ]


Grand point 8 avec de nombreuses acquisitions de terrain ici et là.

Le point 9 est consacré au transfert de compétences au syndicat des eaux et de l'assainissement du Bas-Rhin en matière de

  • contrôle entretien exploitation des équipements publics de collecte et de transport des eaux usées et pluviales
  • contrôle entretien exploitation des équipements publics de traitement des eaux usées et pluviales
  • contrôle entretien des systèmes d'assainissement non-collectifs
  • étude des équipements publics de traitement des eaux usées et pluviales
  • amélioration des équipements publics de traitement des eaux usées et pluviales

Comme nous savons d'expérience que le service rendu sera de meilleur qualité pour moins cher, il va sans dire que nous applaudissons tous à cette mesure que nous attendions avec une impatience mal contenue.

L'aeroclub de Schweighofen qui est déjà un modèle de tranquillité et de discrétion va être encore plus silencieux. Etonnant, non ?

Monsieur A. Perrin se voit retirer sa délégation d'adjoint, ses obligations professionnelles le tenant éloigné de Wissembourg. Il va donc être remplacé par un autre. À moins que l'on en profite pour opérer une petite purge au sein de la municipalité, en ramenant le nombre d'adjoints à 5 [ c'était comme ça du temps de Monsieur A. Zoog, Monsieur J.-M. Gliech pourra confirmer ], ce qui est largement suffisant, et permettra de dégager quelques sequins pour indemniser chaque conseiller municipal à hauteur de 200€ comme la réglementation l'autorise.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article