Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

L’inversion du point de vue, par l'excellente édition locale du plus grand quotidien d’Alsace

C’est un peu ce que l’on peut lire dans l’édition de ce dimanche 29 novembre de l’excellente édition locale du plus grand quotidien d’Alsace, qui décidément n’en rate pas une et sait nous étonner.
Le vignoble allemand de Südlische Weinstrasse serait, selon le talentueux journaliste qui signe cet article, … le prolongement sur 80 km du vignoble alsacien. Ah bon ? Il suffit évidemment de regarder une carte pour s’apercevoir que le point le septentrional du vignoble alsacien stricto sensu est bien à la hauteur de Marlenheim, tout le monde le sait, et que, sans remettre quoi que ce soit en cause, le vignoble des 3 communes de Rott, Cléebourg et Steinseltz est bien à la suite de cette longue bande vinicole qui part des environs de Ludwigshaffen pour venir jusqu’à nous. Le relief, la géologie, les bassins versants, tout est en place pour conforter l’unité des terrains qui accueillent la viticulture dans une région qui est considérée par bon nombre d’Allemands comme une Toscane en Germanie. Ensuite, il y a les méthodes, les habitudes, les goûts, les pesanteurs sociales, les règles ou les traditions, puis les enrichissements des uns de la connaissance des autres, mais il n’y a aucune raison de démarrer un article selon lequel le cru à venir sera exceptionnel par ce type de déclaration, gratuite et surtout infondée. Mais comme d'habitude, il s'agit d'une information recoupée, vérifiée, attestée et absolument incontestable.

A moins que notre talentueux journaliste n’envisage de procéder à d’autres reversements de point de vue qui remettraient sans doute les pendules à l’heure. Lira-t-on un jour sous sa plume que le 12 octobre 1492 de notre ère, les habitants de Guanahani ont découvert, médusés, l’existence de Christophe Colomb, aventurier génois en mal de reconnaissance sociale. Cela ne leur a d’ailleurs pas vraiment porté chance, puisqu’une dizaine d’années plus tard, il n'y restait plus un seul autochtone vivant, l’ensemble des habitants ayant été passé au fil de l’épée par les “ pacificateurs ” agissant au nom du roi d’Espagne.

Pour en revenir à l’excellente édition locale du plus grand quotidien d’Alsace et à son talentueux collaborateur, il y a fort à parier qu’après nous avoir présenté la prochaine cuvée de vin allemand, il ne manquera pas la finale de skat, s’arrêtera à chaque marché de Noël, saluera tous les Saint-Nicolas et Père-Noël sui passeront par ici, remarquera la prochaine saillie de quelque force vive politique ou industrielle locale, et ne manquera sous aucun prétexte de mentionner les nonagénaires du mois.
Puisqu’on vous dit que c’est de l’information ! La suite au prochain numéro avec l’impatience que l’on devine.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article