Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Les terre-neuviens ont bien de la chance !

Nous, moins !
Au départ, il s'agit d'un article de l’ancien quotidien français de référence, quand il était installé rue des Italiens, et qu’un véritable patron de presse en tenait les rênes.

À ce propos, rien de mieux que de se procurer au plus tôt le dernier numéro de Siné-Hebdo qui consacre, en plus de sa une, deux pages à la presse et à l’endogamie sociale et culturelle qui l’unit à la sphère financière.

Pour en revenir au Monde, ou à ce qu’il en reste après qu’il a été passé au laminoir de l’administration libéraliste, saluons comme il convient le travail de Monsieur B. Bonnefous du 26 décembre dernier qui prétendait nous interroger sur ces fameux “think tanks” de gauche [ ? ] qui chercheraient leur place. C’est en effet le premier des problèmes à résoudre si l’on sait qu’un habitant sur six de notre beau pays vit en-deçà du seuil de pauvreté, et que la progression des exclus du bonheur libéraliste n’est pas près de s’interrompre. Nous rendons-nous compte du désarroi qui frappe les membres de ces officines qui ont décrété que les partis politiques n’avaient plus rien à dire parce qu’ils n’auraient plus rien à inventer alors que Monsieur F. Hollande s'est installé à l'Elysée ? Les plus affectés, ce sont les membres de la boutique du prêt-à-penser de gauche ma non troppo, on nomme Terra Nova, ces gens qui sont maintenant orphelins de leur leader charismatique, nous dit-il, en parlant de Monsieur O. Ferrant, créateur de ce réservoir de pensée, comme on pourrait traduire “think tank”.
Rappel : cet article paru dans le Monde diplomatique de février 2012, sous la plume d’Alexander Zevin,  “ Terra Nova, la "boîte à idées" qui se prend pour un think tank ”. À l’époque, nous sommes en 2007, Monsieur O. Ferrant était encore vivant, et, après avoir conseillé Monsieur L. Jospin (pour les affaires européennes), et Messieurs D. Strauss-Kahn et R. Prodi, alors président de la Commission européenne, et il venait d’être parachuté dans la 4ème circonscription des Pyrénées-Orientales, au nom du "renouvellement générationnel",  en dépit des primaires organisées par les militants, qui avaient désigné M. Pierre Aylagas, maire d’Argelès-sur-Mer. Le "charismatique" fondateur de Terra Nova, et promoteur des primaires sans doute à condition qu’elles lui soient favorables, qualifié de technocrate parisien "arrogant" et "hypocrite", échoua donc au premier tour contre M. Aylagas, qui s’inclina lui-même au second tour contre le candidat UMP.
À peine élu charismatique député des Bouches-du-Rhône en juin 2012, Monsieur O. Ferrant décède accidentellement, laissant ses trois salariés et son armée de stagiaires gratuits dans l’incertitude, ce qui n’est pas la moindre des infortunes quand on prétend écrire l’Histoire.
Et c’est là que Monsieur F. Chérèque vint !
Pour piloter une usine à concepts qui rédige les notes au kilomètre, sur n’importe quel sujet [ affaires sociales, agriculture et pêche, culture et communication, défense, écologie et développement durable, économie, éducation, emploi, enseignement supérieur et recherche, Europe, finances publiques, immigration, intégration, non discrimination ( ? ), institutions, international, jeunesse et sport, justice, logement et politique de la ville, politique, reforme de l'état, sécurité, sujets de société ], et parfois en se contredisant [ contre la loi Hadopi en juin 2008 (« Un texte coupé de toute réalité ») puis pour, en mars 2009 (« Une loi indispensable ») ; pour les syndicats dans « Quelles stratégies de croissance pour la gauche ? » puis condamnant le Rassemblement contre les profits abusifs et l’exploitation (LKP) en Guadeloupe pour son nationalisme démodé et son mépris scandaleux de la propriété privée ], et qui peine à définir une ligne autre que progressiste tendance
vaguement sans jamais préciser ce qu’elle met là-dessous, il fallait un gros calibre, un individu indiscutable, blanchi sous le harnais, héros de toutes les défaites d’une classe ouvrière qu’il s’est appliqué à rouler dans la farine, quelle qu’en soit l’occasion. Grand pote de la matrone du syndicat des notables, des corporations et des confréries, elle-même au service des héritiers des “ 200 familles ”, relookées en médef, ex-CNPF, artisan de l’injustice redistributive issue des “ réformes ” des retraites, modèle 2003 modifié 2011, prêt à tout lâcher pour un accord sur la “ réforme ” du marché du travail [ comme si les travailleurs étaient un marché ], cet homme s’est surtout fait un nom en construisant le dissensus au sein de la CFDT en mettant dehors tous ceux qui n’avaient pas l’heur de lui plaire. Rappelons-nous le soutien que celle à qui il a succédé, Madame N. Notat, qui fait maintenant dans la consultance et la médiation entre les clients et la direction de la SNCF [ ! ] a apporté au plan Juppé en 1995 ! Monsieur F. Chérèque avait pour objectif d’augmenter de 50% le nombre des adhérents, en fait il en a perdu 0,25% ! Il paraît, nous dit Monsieur B. Bonnefous, que la présence de l’ancien secrétaire général de la CFDT va permettre de marquer clairement une distance vis-à-vis du jeu politique tout en assumant une identité réformiste et progressiste. Ouf, nous voilà rassurés ! D’autant que l’intéressé [ dans tous les sens du terme ] aurait confié en privé que s’il va à Terra Nova, c'est pour en faire une structure forte, pas une succursale du PS. Non, un satellite du patronat suffira certainement. On se demande bien ce que pourra expliquer aux crânes d’œufs qu’il va peut-être côtoyer lors de furtives réunions de direction celui qui peine à finir correctement une phrase qu’il a commencée sans nous infliger deux ou trois fautes de sens qui traduisent à l’évidence une pensée confuse pas même en phase d’élaboration.

Il est possible de continuer à en savoir plus sur ces repaires de futurs planqués, à la chasse au strapontin de cabinet ministériel, en consultant le site de l’Humanité, le journal fondé par Jean Jaurès [ encore un nom de cuve à "apophtegme", mais de "gauche" celle-là ] qui publie sous le titre "Quel rôle jouent les laboratoires d'idées ?" une enquête de démontage de la dogmatique doctrinale qui suinte de ces groupes de pression. Ils ont tous en commun de penser que les partis politiques, probablement à cause de la crétinerie de leurs militants, sont dépassés, et qu’il est de leur mission de susciter des débats novateurs pour alimenter la sphère politique. Notons que ces débats tournent toujours autour des mêmes thèmes, cent fois rebattus, comme l’autre 15 décembre à la Sorbonne quand ils organisaient leur snobisme-partie annuelle et dont voici le programme :
– Comment atteindre le bon équilibre budgétaire ? Animé par Ghislaine OTTENHEIMER, Challenges
Fondation Concorde Michel ROUSSEAU, président, Fondation pour l’Innovation politique Dominique REYNIÉ, directeur général, Institut Montaigne Pierre-Mathieu DUHAMEL, président du groupe de travail "Efficience de la dépense publique".
– Quelles dépenses publiques pour quel modèle social ? Animé par Myriam MASCARELLO, France 24
En Temps réel Stéphane BOUJNAH, président, Fondation Gabriel-Péri Alain OBADIA, président, Fondation IFRAP Agnès VERDIER-MOLINIÉ, directeur, Institut Thomas-More Gérard DUSSILLOL, président du pôle Finances publiques, Terra nova Jean-Philippe THIELLAY, vice-président.
– L’imagination, c’est pour quand ? Repenser l’humain. Animé par Hélène RISSER, Public Sénat
Association pour la Fondation de l’Écologie politique Lucile SCHMID, juriste, Club Jade Mehdi BENCHOUFI, président, Fondation Jean-Jaurès Gilles FINCHELSTEIN, directeur général, SAF Agriculteurs de France Valéry ELISSEEFF, directeur, Think tank différent Virginie MARTIN, présidente.
– Europe : quelle union voulons-nous ? Animé par Sébastien MAILLARD, La Croix
Europanova Thomas HOUDAILLE, secrétaire général, Fondation Res Publica Jean-Yves AUTEXIER, membre du Conseil scientifique, Fondation Robert-Schuman Thierry CHOPIN, directeur des études.
– Emploi, compétitivité : faut-il tout attendre de l’État ? Animé par Hedwige CHEVRILLON, BFM Business
Institut de l’Entreprise Frédéric MONLOUIS-FÉLICITÉ, délégué général, L’Atelier de la République Olivier RÉGIS, président, La fabrique Spinoza Alexandre JOST, fondateur, Cercle des Économistes Jean-Hervé LORENZI, président.
– Méditerranée, Afrique : la croissance est-elle au Sud ? Animé par Agnès LEVALLOIS, journaliste indépendante.
Farm Jean-Christophe DEBAR, directeur, Ipemed Radhi MEDDEB, président, Le Cercle de la LICRA Martine BENAYOUN, présidente-fondatrice.
Et maintenant, comptez combien de fois vous les avez supportés à la radio, à la télévision ou dans les colonnes de vos journaux où ils se relaient pour débiter, en boucle les sophismes et les tautologies à la mode.

On imagine le quatrième forum des cuves à apophtegmes présidé par Monsieur F. Chérèque… Défense de rigoler !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Régis Hulot 05/01/2013 23:35


Je m'étais bien fourvoyé: amoureux de géographie (humaine, entre autres), je m'attendais à entendre parler des habitants du "Nex Found Land" comme on a parlé ici des Islandais, un peuple
courageux et fier qui a su envoyer promener les banquiers avides et leurs clients du même tonneau.


Quoiqu'il en soit, on ne sait plus s'il faut rire ou pleurer quand on évoque le journal Le Monde, ou la CFDT qui mena plus d'un beau combat (qui se souvient des "Lip", par exemple?) qui fut, par
la grâce de Mme Notat, laminée plus sûrement que si Mme Thatcher avait obtenu le rôle, puis par celle de M. Chérèque (le fils de son père dont il faut encore se demander s'il fut un visionnaire
ou un traitre aux siens) dont la souplesse d'échine, face aux suggestions patronales, pourrait faire l'objet d'un bon livre. Ces charmants personnages, qui font carrière dans leur domaine comme
d'autres la font dans l'épicerie, donnent une bien triste idée du syndicalisme, ou de l'action politique, et ne font que mieux ressortir les mots et les actes de ceux qui pensent qu'il reste une
place pour la volonté, voire pour le courage, voire pour l'espérance.