Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Madame C. Lagarde, encore elle !

J’avoue mon ignorance de ce qui s’est passé en juin dernier lorsque l’encore ministre de l’économie [ celle de nombres de la maison, pas celle de ceux qui, sou à sou, mettent quelque chose de côté en prévision des moments difficiles ] faisait le tour de la Terre pour aller pêcher une à une les voix dont elle allait avoir besoin pour remplacer celui qui, à défaut d’avoir été reconnu innocent des accusations dont on l’affligeait, devait recourir aux services d’avocats hors de prix pour que l’on abandonne les charges qui semblaient l’accabler. Madame C. Lagarde, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, n’a eu de cesse de mobiliser les moyens publics pour assurer sa promotion, et sa cooptation à la tête d’un organisme financier qui aimerait bien faire oublier ses turpitudes passées et passer pour une organisation philanthropique. Le summum du ridicule a probablement été atteint lorsque l’on a concomitamment fait passer Monsieur D. Strauss-Kahn pour le défenseur de le veuve et de l’orphelin des pays du Tiers-Monde promus par ses pairs [ et obligés ] pays émergents [ ce qui l’avantage de tout et de ne rien dire, et réciproquement ] et nommé à sa place laissée vacante quelqu’un qui vérifie tous les jours la pertinence du principe de Peter [ tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence ], et son corollaire [ avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité ].
Mais cette personne qui a réussi quelques années durant à littéralement siphonner les ressources financières de l’État lorsqu’elle sévissait au ministère de l’économie, qui ne redoutait pas l’excursion linguistique saugrenue [ nous avons en mémoire son “ ri-lance ” dont les larbins du parti de la presse et de l’argent se sont emparés croyant sans doute tenir la nouvelle pierre philosophale qui allait enfin sauver le monde de la crise forcément systémique dans laquelle les amis de Madame C. Lagarde l’avait plongé ], quand elle n’imposait pas sa candidature de députée des Français de l’étranger pour la circonscription de l’Amérique du Nord, cette personne donc sait régler des comptes et révéler la réalité de son être. Pour simplifier, elle a des amis de classe, et elle entend bien, même plus de 60 ans après des faits qu’elle n’a pas connus elle-même, défendre les intérêts de ceux qui l’ont mise là où elle est, là où elle les sert, là où elle leur sert.
C’est Daniel Mermet, dans son émission “ là-bas si j’y suis ” qui en a parlé, qui est le seul à en avoir publiquement parlé.
Celle qui suivra très prochainement la formation (du FMI) sur l'éthique, et qui pense que c'est une très bonne chose puisqu’elle avait institué la même chose dans son cabinet d'avocats, Baker & McKenzie, dont elle présida le comité exécutif mondial de 1999 à 2004, celle qui touche 380 000 euros par an [ 320 000 de “ salaire ” + 60 000 d’allocation pour frais ] et qui est supposée "respecter les règles les plus élevées en matière d'éthique, en accord avec les valeurs d'intégrité, d'impartialité et de discrétion" [ précise sa lettre d'engagement, publiée sur le site internet du Fonds ], qui devra éviter "l'apparence-même de toute mauvaise conduite" et qui devra éviter tout conflit d'intérêts, refuser tout cadeau d'un gouvernement ou d'une organisation autre que le Fonds et rompre tout lien éventuel avec le secteur privé, a laissé un petit souvenir aux survivants de la grande grève des mineurs de 1947-1948 dans le Nord de la France [ un pays que Madame C. Lagarde connaît si peu qu’elle affecte de ne plus savoir en parler la langue et qu’elle l’abandonne si facilement à la semelle de ses escarpins qu’elle en est pitoyable de vanité ] avant de rejoindre à Washington ceux qui nous ressemblent si peu.
Alors qu’en mars 2011 la cour d’appel de Versailles avait reconnu le caractère discriminatoire du licenciements des grévistes de 1948 [ voir les précisions sur les sites suivants : tempsreel.nouvelobs.com, mediapart.fr, lille.pcf.fr, bernard-gensane.over-blog.comgpiel.comgpiel.com et tous ceux que vous pourrez trouver en plus sur le sujet ], celle qui n’a rien à dire d’autre que des propos inconsistants et incohérents alors que la construction libéraliste est en train d’imploser … se pourvoit en cassation au prétexte que 30 000 euros pour chacun de ces 17 anciens mineurs, c’est trop. Il faut dire que ça représente en gros deux ans de ce que ses amis lui donnent pour qu’elle prête sa voix à leurs desseins, en faisant croire qu’elle a une quelconque autorité.
S’acharner sur des vieillards auxquels une administration judiciaire vient, in extremis, de reconnaître qu’ils ont été victimes, 63 ans après le forfait, de licenciements abusifs, ça s’appelle comment ?

Faites de beaux rêves, Madame C. Lagarde, et n'oublez pas d'embrasser enfants et petits-enfants en leur murmurant  l'oreille : “ Que les anges vous bercent !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article