Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Menno ter Braak_Comité National de Vigilance_1936-2010

En 1937 Menno ter Braak a écrit ceci :

On se trouve face à “ un mouvement politique qui ne fait rien d’autre qu'exploiter du ressentiment ” et qui “ stimule la colère sans vraiment s’intéresser aux éventuelles solutions à trouver, et qui n’a pas d’idées. [ Il s'agit bien d' ] un mouvement qui ne s'intéresse pas vraiment aux solutions, parce qu’il a besoin des abus pour pouvoir continuer d'injurier et de haïr [ … ]. Il fait de sorte que le ressentiment social se dirige contre un bouc émissaire, qui sera accusé de tous les maux. En même temps, ce mouvement se considère l’éternelle victime de la "gauche" ou de l’"élite", et il a une profonde aversion des intellectuels et de celui et de tout ce qui est "différent" ”…


C'est en citant largement Menno ter Braak, fondateur du Comité National de Vigilance (Nationaal Comité voor Waakzaamheid) en 1936 qu'un parlementaire CDA a ouvert la réunion du groupe politique de cette semaine pour souligner et reconfirmer son désaccord avec l'actuel "accord de gouvernement" [ qui donne au CDA (appel démocrate-chrétien] et au VVD (Volkspartij voor Vrijheid en Democratie, dont est issu Monsieur G. Wilders) une majorité de quelques sièges à la Chambre car ils bénéficient du soutien sans participation au cabinet du PVV (Parij voor de Vrijheid, islamophobe d'abord ( ! ) de Monsieur G. Wilders) ].
Menno ter Braak, polémiste, compagnon de route d'André Malraux et de Joris Ivens entre autres, grand intellectuel, critique littéraire reconnu, a voulu mettre ses compatriotes en garde contre le nazisme. Ne supportant pas l'invasion de son pays par les Allemands, il a préféré se suicider le 15 mai 1940.

Que penser de ceux qui “ exploitent le ressentiment ” et “ stimulent la colère sans vraiment s’intéresser aux éventuelles solutions à trouver ” [ parce qu’ils n’ont ] pas d’idées, qui ont “ besoin des abus pour pouvoir continuer d'injurier et de haïr ” et qui font “ de sorte que le ressentiment social se dirige contre un bouc émissaire, qui sera accusé de tous les maux ”, qui se considèrent comme “ l’éternelle victime de la "gauche" ou de l’"élite" ” et qui ont “ une profonde aversion des intellectuels et de celui et de tout ce qui est "différent" ” alors qu'ils hantent les cabinets ministériels ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article