Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Ne Bercy pas mon cœur d'une langueur monotone

J'espère que vous avez vu ce documentaire, avant hier, sur FR3, FR5 ou FR7-Arte, je ne sais plus, où on nous montrait comment "Bercy", autrement dit l'administration des finances, avait réussi à plusieurs reprises à imposer ses décisions à des ministres, voire au premier, voir au président de la République (la dissolution de 1997 qui amena la défaite de la droite).

Cruel moment que celui où fut évoqué le passage de Pierre Beregovoy, ce ministre dont on ne saura jamais s'il s'est tué ou s'il a été assassiné - par ses "amis", bien sûr. Beregovoy, qui sortait de ce "néant" qu'on n'arrive plus à imaginer dans la caste de technocrates qui fait la pluie et le beau temps dans cette antre du conservatisme hyper-diplômé, ne connaissait rien aux codes, traditions, contraintes et prérogatives de ce petit monde. Il fut donc un "bon" ministre, à qui on fit faire des choses que d'autres auraient peut-être refusées. Comme donner aux banques le monopole des prêts à l'État (la formule est mauvaise, mais l'idée est fidèle), sur les conseils de son âme damnée, un certain Jean-Charles Naouri (le lien renvoie à Wikipédia).

Voilà une justice qu'il fallait peut-être rendre à un homme qui reste honorable, et à un autre qui le paraît moins.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article