Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

numéro 67 !

numéro 67Ce n'est pas trop tôt, et sa rédaction a, comme c'est la règle, demandé pas mal de travail. Pour une fois, sur les douze pages, un quart environ a été écrit par d'autres, même s'ils ne sont pas encore tous au courant ! Ainsi ce supplément central [ "Pumpernickel en remet une couche" ] sur le modèle de ce qui avait été fait lors des élections municipales avec la présentation du programme des périphériques, ce groupe de copains qui s'était mis à réfléchir intelligemment et sans arrière-pensées électorales ni carriéristes sur l'avenir de Strasbourg, où ils préconisaient d'inverser le sens du tram. Cette précision est importante car elle rappellera quelques souvenirs à quelques-uns, qu'on aime, plus ou moins.
Douze pages donc, comme en janvier 2012, mais là c'en était quatre de plus [ en fait, il s'agissait de reprises d'articles parus sur le blog ]. Mais Wissembourg et ses habitants ne valent-ils pas ? Il y en aura pour tous les goûts,

du local, où la situation se décante, provoquant quelques énervements incompréhensibles de la part de ceux qui affectent de maîtriser la situation,
du régional, avec des velléités dont on ne sait plus comment les qualifier,
du national, mais pas trop car on ne saurait avoir un avis sur tout,
et de l'humanisme, parce que ce n'est plus trop à la mode, mais parce qu'avec quelques bouts de ficelle et un peu d'imagination on est capable de faire de grandes choses.

Encore un petit tour à la librairie, et celle du coin de la rue, où on va commander un livre, et on attend qu'il soit arrivé pour le lire, puis un hommage à un ami disparu il y a un peu plus d'un an et encore quelques mots sur la fête de septembre dernier, en attendant une surprise, belle, talentueuse et émouvante pour la prochaine édition. Rendez-vous compte, Pumpernickel ignoré, moqué et attaqué a survécu et s'apprête à fêter ses 18 ans ! Et il a toujours son nez rouge !
En ce moment, c'est l'épreuve de la relecture quand on essaie de débusquer fautes et oublis, que certaines phrases sont reprises parce qu'elles étaient incompréhensibles, qu'il faut vérifier les accords, reprendre la mise en page, et parfois tout changer, mais quel bonheur ! Un regret néanmoins, celui de ne pas avoir intégré ces "pause Dédé" qui permettent de reprendre son souffle après ces phrases toujours trop longues, ou ces démonstrations incompréhensibles. Mais, promis, on essaiera de faire mieux la prochaine fois, …peut-être, car "nous ne ferons pas promesses !", comme disait l’autre.
Tout ça, c'est pour vous, faites-en le meilleur usage, critiquez, démontez, contestez, laissez-vous aller, c'est le meilleur moyen de remettre tout ce petit monde de prétention, de poudre aux yeux, d'ignorance, de suffisance, d'arrogance et d'inanité vaniteuse à la raison. N'oublions pas que 99%, c'est nous !
Dans quelques jours, il sera dans les boîtes à lettres locales, probablement la semaine prochaine, en même temps il y a mise sous bande et expédition, tout un travail qui est aussi, et d'abord, un plaisir.
J'espère que chacun y trouvera son compte, et bonnes lectures !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article