Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

numéro 68 !

image 68Il est à la relecture pour en débusquer la plupart des fautes [ mais que l'on se rassure, il en restera quelques-unes ici et là  ! ] avant de prendre le chemin de l'imprimerie la semaine prochaine. D'ici là, quelques favorisés l'auront déjà eu dans les yeux sous forme électronique.
Douze pages à nouveau, pour commenter l'actualité dont le mouvement s'accélère au fur et à mesure que l'on se rapproche de l'échéance autant espérée des uns qu'elle est redoutée des autres. Ne voit-on pas des têtes fréquenter à nouveau ces terrasses de café qu'elles avaient désertées sous prétexte qu'elles étaient occupées par des infréquentables ? Ce pourrait être drôle si ce n'était pathétique comme ces poignées de mains appuyées ou ces bises frisant l'exhibitionnisme. Tout cela sera terminé dans 314 jours, terme qui nous sépare du premier tour des prochaines élections municipales.

Que trouverez-vous à lire ?

du régional, parce qu'il faut bien commenter la dégelée que vient de se prendre un Boulanger qui pensait qu'un claquement de doigts suffisait pour mettre tout le monde à sa raison,
du local, parce que nous n'allons pas impunément supporter ces gamineries et ces colères de petits capricieux à l'ego surdimensionné,
du local, parce qu'il y a tant à dire sur la manière dont nous sommes "gérés",

du local, parce qu'il faut bien remettre les uns et les autres à leur place et leur rappeler qu'ils ne sont que nos mandataires,
du local, parce que la situation va évoluer et que les sinécures vont s'évanouir,
du local, parce que le développement, ce n'est pas faire n'importe quoi n'importe où  n'importe comment n'importe quand et avec n'importe qui
,
du départemental, parce que l'on ne peut pas faire comme ci quand on a si longtemps fait comme ça,
du raisonnable, parce qu'il est si facile de tant faire avec si peu
,
du culturel, parce qu'un musée, ça se rénove et ça se ré-ouvre,
du cinquième art, parce que l'on a aussi le droit de penser et de prendre le temps de réfléchir,
de l'humanité, parce que l'on doit prendre le temps d'honorer ceux qui nous ont quittés
,
et de la convivialité parce que, en dépit des difficultés, nous avons le devoir de nous retrouver pour simplement nous parler, nous écouter, nous comprendre, nous émouvoir.

Telle est l'aventure de ce nouveau numéro. Bonne lecture que vous pouvez bien entendu commenter, critiquer ou contester comme bon vous semble.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article