Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

numéro 71 ! – il est là.

image 71[ clic sur l'image pour l'agrandir ] Dernier opus de la mandature, en forme de bilan et d'adieu à ce qui n'a même pas ressemblé à l'ombre du commencement de l'immense espoir qui s'était levé il y a six ans, le numéro 71 de Pumpernickel consacre cinq pages à détailler, une à une, ces merveilleuses réalisations qui devraient nous éblouir et emporter notre adhésion dans 48 heures. Nous verrons bien où nous en serons dimanche soir à 19h00, mais il est quoi qu'il arrive d'abord présomptueux de claironner qu'il n'y aura qu'un tour puisque les renseignements généraux [ qui n'existent plus, du moins sous cette appellation ] prédisent que le sortant sera réélu dès le 23 mars avec 52% des voix. Pour mémoire, on rappellera que le soir du 9 mars 2008, celui qui n'était encore adjoint aux permis de construire que pour quelques jours, prédisait une victoire de son champion à 70%… On a vu ce qu'il en était. Gardons-nous par conséquent de toute spéculation, tant l'action de la municipalité est controversée, qu'il s'agisse de ses réalisations ou de ses méthodes. Il n'y a évidemment rien à dire sur les personnes qui sont par nature respectables, seule la sinuosité de leur comportement étant à même d'interroger sur la densité de leurs convictions. Mais faisons confiance à la sagesse, à la réflexion et à l'intelligence des citoyens qui sont par nature responsables pour démêler le vrai du faux dans le discours de bonimenteur d'un joueur de bonneteau réduit à faire "banco" pour espérer s'en sortir.
Grand merci à celles et ceux qui bravent les interdits, les remarques, les visites plus ou moins désobligeantes et qui, ne s'en laissant pas conter, persistent à proposer à la distribution, de fait gratuite, cette publication qui, malgré son caractère modeste et artisanal, semble avoir une influence invraisemblable sur un pouvoir qui paraît totalement dépourvu d'autorité.

Que l'un ou l'autre prenant les vessies de son orgueil pour les lanternes de la sagesse se mette en boule et se laisse aller à la colère, dont on ne dira jamais assez que c'est un péché capital, n'a aucune importance, quand nos concitoyens sont frappés, par centaines, par le chômage, les difficultés financières, l'horizon social bouché, la morgue et le mépris de ceux qui les ont les oubliés [ et qui ne prennent même pas la peine de se tenir poliment quand ils font semblant de leur parler ].
Comme les fois précédentes, vous pourrez télécharger ce numéro, et même tous les autres, histoire de constater que ce ne sont pas des moulinets de rhéteur d'occasion qui parviendront à éteindre la flamme de l'interpellation civique.
C'est pour toutes bonnes raisons qu'il n'est pas question de baisser la garde, de se laisser acheter pour un plat de lentilles forcément empoisonnées, de changer quoi que ce soit à la ligne éditoriale. Et qu'importe tel rendez-vous dans un bureau avec on ne sait quel responsable de l'instant, quand l'essentiel reste à faire, changer de monture et de cavalier. Simone, sauve-nous !

Pour les aficionados, l'intégrale à télécharger : 

numéro 1, numéro 2, numéro 3, numéro 3_bis,  numéro 4 , numéro 5, numéro 6, numéro 7, numéro 7_bis, numéro 8, numéro 9, numéro 10, numéro 11, numéro 11_bis, numéro 12, numéro 13, numéro 14, numéro 15,numéro 15_bis, numéro 16, numéro 17, numéro 18, numéro 19, numéro 20, numéro 21, numéro 22, numéro 23, numéro 24, numéro 25, numéro 26, numéro 27, numéro 28, numéro 29, numéro 30, numéro 31, numéro 32, numéro 33, numéro 34, numéro 35, numéro 36 & 37, numéro 38, numéro 39, numéro 40, numéro 40_bis, numéro 41, numéro 42, numéro 43, numéro 44, numéro 45,numéro 45_jph, numéro 46, numéro 47, numéro 48, numéro 49, numéro 50, numéro 51, numéro 52, numéro 53, numéro 54, numéro 55, numéro 56, numéro 56_bis,numéro 57, numéro 58, numéro 59, numéro 60, numéro 61, numéro 62, numéro 63, numéro 64, numéro 65, numéro 66, numéro 67, numéro 68, numéro 69, numéro 70, numéro 71, numéro 72, numéro 73, numéro 74

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article