Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

portraits de communards

Un grand merci au journal fondé par Jean Jaurès, l'Humanité, pour sa galerie de portraits de communards publiés durant l'été ! Ces héros, que la bourgeoisie a massacrés lors de l'abominable semaine sanglante, chantée par Jean-Baptiste Clément, durant laquelle les victimes des versaillais se sont comptées par dizaines de milliers  [ 20 000 morts, 38 000 arrestations, 50 000 jugements, 10 000 déportations ], sur lesquels les programmes d'histoire sont si discrets, mais on comprend bien qu'il est inutile de donner de mauvaises idées aux Juliette et aux Propser qui seront la France de demain, méritaient bien que leurs noms figurent au Panthéon des combats du Peuple pour la conquête de ses droits élémentaires. Voici les noms, disponibles sur le site de l'Humanité, d'une partie ceux qui n'ont pas capitulé, qui ont préféré l'indigence à la honte d'une pension versée par un état honni et méprisable, qui aurait été ensuite de toutes les luttes de libération des malheureux, des déclassés, de la chair à canon.

Louise Michel, l’apôtre insoumise des barricades (1),
Eugène Varlin (1839-1871) Le portrait en républicain du révolutionnaire (2),
Jules Vallès (1832-1885) « La liberté sans rivages » comme alphabet de la Révolution (3),
Madame Agar (1832-1891) Tragédienne, son engagement lui coûtera sa carrière (4),
Charles Delescluze (1809-1871) « Place au peuple, place aux combattants aux bras nus ! » (5),
Léo Frankel (1844-1896) Ministre du Travail du premier pouvoir ouvrier (6),
Henri Rochefort (1831-1913) L’encre comme ferment de la révolte (7),
Jaroslaw Dombrowski (1836-1871) De l’anti-tsarisme à la Commune, un général avec les rouges (8),
Walery Wroblewski (1836-1908) L’un des meilleurs chefs militaires de la Commune (9),
Nathalie Le Mel (1826-1921) « Toutes au combat ! Il faut écraser Versailles » (10),
Gaston Crémieux (1836-1871) Un révolutionnaire marseillais à la fièvre patriotique (11),
Élisée Reclus (1830-1905) Géographe, aérostier, figure de l’anarchie (12),
Louis-Simon Dereure (1838-1900) Un artisan qui incarne un tour de force pour son époque (13),
Napoléon Gaillard (1815-1900) Le cordonnier qui chaussa Paris de barricades (14),
Georges Pilotell (1845-1918) La révolution sans image d’un caricaturiste engagé (15),
Anna Jaclard (1844- 1887) L’aristocrate russe pétroleuse (16),
Rimbaud et Verlaine « Le besoin pressant d’opportuns lendemains... » (17),
Maxime Vuillaume (1844-1925) Les mots au service de l’histoire, les Cahiers rouges en héritage (18),
Paule Mink (1839-1901) Passionnément femme, féministe et socialiste (19),
Édouard Vaillant (1840-1915) L’ homme de l’école laïque, gratuite et obligatoire (20),
Louis Rossel (1844-1871) « Avec ceux qui n’ont pas capitulé » (21),
Lucien Henry (1850 - 1896) Un colonel de vingt ans au service de la Commune (22),
Jean-Baptiste Dumay (1841 - 1926) L’ouvrier du Creusot face à la dynastie Schneider (23),
Victorine Rouchy-Brocher (1838-1921) Une morte vivante (24),
Jean Allemane (1843-1935) Le communard de tous les combats (25),
Giuseppe Garibaldi (1807-1882) « L’Internationale est le soleil de l’avenir ! » (26),
Maxime Lisbonne (1839 - 1905) Le d’Artagnan de la Commune de Paris (27),
Gustave Flourens (1838-1871) Itinéraire d’un romantique révolutionnaire (28),
Michel Bakounine (1814-1876) Aux quatre coins de l’Europe, il attise les braises révolutionnaires (29),
Charles Beslay (1795-1878) Le rôle controversé du naïf bourgeois de la Commune (30),
Auguste Blanqui (1805-1881) L’insurgé au fusil et à la plume d’acier (31),
Prosper-Olivier Lissagaray (1838-1901) Écrire l’histoire des vaincus (32),
Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) Un penseur aux origines de l’anarchisme (33),
Jean-Baptiste Clément (1836-1903). Soif de revanche, faim de futur (34),
Eugène Protot (1839-1921) L’avocat révolutionnaire qui n’aimait pas le 1er Mai (36),
Léodile Bera (dite André Léo - 1824-1900) Écrire, combattre, être femme (37),
Benoît Malon (1841-1893) Le berger penseur  du « socialisme intégral » (38),
Gustave Courbet (1819-1877) « Je fais la guerre de l’intelligence » (39),
Victoire Tinayre (1831-1895) L’enseignement comme arme révolutionnaire (40),
Eugène Pottier (1816-1887) « Debout ! Les damnés de la terre ! Debout ! Les forçats de la faim ! »(41),
François Jourde (1843-1893) Financier des sans-le-sou, comptable de l’espérance (42),
Cheikh El Mokrani (1815-1871) Le chef de la Commune kabyle, en guerre contre la colonisation (43),
Émile Digeon (1822-1894) Chef révolutionnaire de la Commune de Narbonne (44),
Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme (45),
Paul Lafargue (1842-1911) Pas de dieu, mais un maître… (46)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Régis Hulot 12/09/2011 21:09



J'ai eu l'occasion cet été, de lire un ou deux de ces portraits publiés par l'Huma. Passionnants, et surtout indispensables à la connaissance de notre propre histoire, à l'histoire du monde
ouvrier qui a eu tant de mal à obtenir un peu des droits qui lui reviennent. Et j'ai repensé au beau livre écrit par un de mes amis (voir la bibliographie des sources de cet article) sur Paschal Grousset, qui ne fut pas un héros de la
Commune, mais l'un de ceux qui apportèrent leur talent et leur courage à cette belle oeuvre.


 


Faites de beaux rêves.



serguei 12/09/2011 08:32



Antoine,


Merci vraiment pour cet accueil chaleureux qui nous donna envie de jouer le meilleur de notre musique et comme disait mon acolyte...Chez Pumpernickel on est bien...


Serge