Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

raisons personnelles

C'est ce qui a été dit au conseil municipal pour expliquer la démission de l'un de ses membres. C'est évidemment un peu court, et peu conforme à la réalité, du moins si l'on s'en tient aux termes de la lettre qui a été envoyée par Fabienne Neubert, puisque c'est bien d'elle qu'il s'agit.

Rappelons tout de même que l'on est allé la chercher fin 2007 parce qu'elle était, et qu'elle reste, une personnalité à Wissembourg et que l'on comptait, à l'époque, sur sa bonne connaissance de la société locale pour apporter des avis circonstanciés sur les décisions qui devaient être prises. Elle s'est alors engagée dans ce qu'elle prenait pour une aventure au service d'une ville qu'elle aime et qui l'a vue grandir. On lira alors avec quelque distance la lettre qu'elle a envoyée à celui qui lui avait demandé de le rejoindre pour réfléchir ensemble et autrement à l'avenir de Wissembourg.

Objet : Démission du conseil municipal
Monsieur le Maire,
En raison d’une réelle incompatibilité d’opinion avec les orientations prises par l’équipe municipale sur un certain nombre de dossiers, et plus encore parce que des décisions me semblent prises par quelques-uns sans véritablement consulter les autres, parce que je ne veux plus cautionner la politique actuelle, je ne souhaite plus faire partie du conseil municipal de Wissembourg.

On est loin des "raisons personnelles", vocables que l'on utilise quand on est malade ou que l'on doit s'occuper d'un proche de façon quotidienne. Il s'agit bien de raisons politiques, et ce n'est pas un gros mot, quand les méthodes sont insupportables, quand les engagements sont remis en question, quand toute discussion devient impossible, quand les rumeurs remplacent l'échange, quand les arrière-pensées l'emportent sur les convictions, quand il n'est plus envisageable de dialoguer autrement que dans une atmosphère conflictuelle.

À l'évidence, la mairie n'a pas pris la mesure de la réalité. Elle s'est enfermée dans une attitude hautaine et méprisante vis-à-vis de celles et ceux qui avaient pourtant "mouillé la chemise" pour la mettre là où elle est. Les décisions s'enchaînent maintenant à un rythme délirant, accréditant les thèses de ceux qui, il y a quatre ans, mettaient en garde contre les dérives caporalistes. À force d'avoir mis le couvercle sur la marmite, ce sont maintenant cinq conseillers municipaux de la liste majoritaire qui ont démissonné. Comment ne pas y voir le signe de la confusion et des doutes qui sont installés maintenant pour les deux années qui viennent.

Cette situation inédite doit interpeller celles et ceux d'entre nous, majoritaires, qui ne veulent pas plus voir revenir ceux d'hier que maintenir ceux d'aujourd'hui. Demain doit être placé sous le signe du renouveau, de l'inventivité, de la démocratie. Les vraies bonnes volontés, les intelligences, le savoir-faire doivent se mobiliser pour écrire, collectivement, l'avenir de Wissembourg que nous aimons au service de ses habitants qui méritent mieux que ce qui leur est, ou a été, imposé. C'est à cette tâche que nous devons nous atteler pour que notre ville ait, enfin, la municiplaité compétente, désintéressée, ouverte, modeste, à l'écart des règlements de comptes, des rancœurs et des haines cent fois recuites dont elle a le plus grand des besoins.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine Requena-Kirschvink 10/04/2012 11:29


Bravo et merci à Fabienne ! Elle a eut beaucoup de courage,pour rester et pour partir. Elle était toujours à l'écoute des gens et plus précisément des parents d'élèves, on la regrettera
amérement.