Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Recensement, le retour – 2

Votre réponse est importante, cette année vous êtes concerné, les acteurs de la vie économique et sociale disposent désormais tous les ans d’une information récente sur la population et les logements, parce que mieux connaître les évolutions de la société française est utile à tous, votre participation est essentielle, merci. "Vos réponses sont destinées à l’élaboration de statistiques ne comportant ni votre nom ni votre adresse. Ces dernières informations sont néanmoins nécessaires pour vérifier que les logements et les personnes ne sont comptés qu’une seule fois et pour assurer la qualité des statistiques produites. "
Et en tout petit petit,Vu l’avis favorable du conseil national de l’information statistique, [ … ], cette enquête, reconnue d’intérêt général et de qualité statistique, est obligatoire. Les réponses sont protégées par le secret statistique et destinées à l’élaboration de statistiques sur la population et les logements. [ … ] Elle est placée sous l’autorité de l’INSEE et des communes ou des établissements publics de coopération intercommunale. "
Quelqu'un est-il en mesure de dire, en quelques mots, ce que c'est que la qualité statistique ?
On est prié ensuite de donner son nom, puis de localiser très précisément le logement, puis on passe aux pages 2 & 3.
Encore des noms, avec la normativité de l’exemple [ c’est monsieur qui est le premier sur la liste, madame étant l’épouse, on ne se refait pas ] pour ceux qui auraient des doutes. Et des liens de parenté, des années de naissance, et ce qu’ils font là, si les enfants sont mineurs, s’ils font des études, s’ils reviennent le weekend, si grand-mère qui vit ailleurs vient ici pour la mauvaise saison, si les enfants sont confiés à l’un de deux parents, si arrière-grand-père est en maison de retraite, si on est là par hasard, rien que des "statistiques de qualité" qui ne s’apparentent ni à du flicage ni à du fouinage dans la vie privée, puisqu’il s’agit seulement, croix de bois croix de fer, de " mieux connaître les évolutions de la société française ". Ben voyons, puisqu’on vous le dit !
Page 4, comme on n’avait pas encore bien compris, c’est l’interrogatoire complet : maison, appartement, chambre d’hôtel, construit quand, avec ou sans ascenseur, combien de pièces, surface, propriétaire ou locataire, HLM ?, vous y êtes depuis quand, comment vous lavez-vous, comment vous chauffez-vous, combien de voitures, avec garage ?
Comme on le voit, rien que des trucs de fond qui permettent de " mieux connaître les évolutions de la société française "…
 Et on recommence avec le bulletin individuel : état-civil, nationalité [ attention, si on est devenu Français, il faut indiquer la précédente, et dans l’ambiance actuelle, c’est plutôt rassurant ], et l’année dernière, vous habitiez où [ voilà un détail fondamental qui permet, à tous les coups, de " mieux connaître les évolutions de la société française " ], vie en couple ?, quel régime ?, quel diplôme ?, quel emploi ?, vous travaillez en ce moment ?, puis tout un tralala sur le travail, la profession, ce qu’on fait, pour qui, pour quoi, pour quand, depuis quand, où !
Question 21 qui en dit long sur ces gens-là : quel mode de transport utilisez-vous le plus souvent pour aller au travail ? Et on ne peut choisir qu’entre " pas de transport " [ ?, si, si, c’est vrai ! ], " marche à pied ", " deux-roues " [ ?, mais pas de différence entre scooter et vélo ! ], " voiture " et " transport en commun ". Voilà des gens qui ont réellement envie de " mieux connaître les évolutions de la société française " et en particulier celle de prendre sa bicyclette pour aller travailler. Passons.
Viennent ensuite une dizaine de questions sur le type de travail, parce que c’est fondamental pour " mieux connaître les évolutions de la société française ", tout le monde l’aura compris.
Avant de signer cette déclaration destinée à l’élaboration de statistiques ne comportant ni votre nom ni votre adresse bien que vous les ayez indiqués explicitement sur des formulaires sur lesquels vous n’avez qu’un difficile droit de regard, n’oubliez de bien lire que vous avez intérêt à bien tout remplir parce que " cette enquête, reconnue d’intérêt général et de qualité statistique, est obligatoire ".

Quand on a fini tout ça, on a vraiment le sentiment d’avoir fait œuvre de patriotisme économique et social. On sait également que toutes ces données recueillies avec des fonds publics seront d’abord exploitées par ceux qui nous bassinent avec leur " production de logements ", leurs " aménagements ", leur façon insupportable de faire notre bonheur malgré nous puisqu’ils connaissent, beaucoup mieux que nous, les besoins qui nous étreignent. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui vont doctement expliquer qu’après quatre-vingts ans, il est inadmissible que des personnes continuent à occuper des bâtissent largement surdimensionnées par rapport à leurs besoins, ou qu’il est difficilement acceptable que des gens occupent une maison qu’ils n’ont pas les moyens d’entretenir. Il s’agit malheureusement de réflexions [ de miroirs ] entendues récemment au hasard des conversations !

Bon recensement tout de même, en sachant que cela est totalement inutile, et ne répond à aucun besoin.

Sujet déjà abordé sur ce blog les 20 novembre 2006, 10 janvier 2007, 15 janvier 2008, 14 avril 2010, 28 avril 2010, 25 novembre 2011, 8 janvier 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article