Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Tant pis pour vous !

Voilà que, tout d'un coup, je (“je”, c'est Hulot, drapé de modestie) m'aperçois que je n'ai pas gratifié les lecteurs de Pumpernickel de mon indispensable prose... Et pourtant, presque chaque jour, me vient une idée neuve, une solution aux malheurs du monde, un éclairage nouveau sur tout et n'importe quel sujet d'importance... Encore un peu de temps, et quelques efforts, et je vais m'inscrire à l'UMPopulaire, dans la section de Frédéric Lefebvre.


Soyons sérieux, puisqu'il s'agit de me faire de la pub', et ceci à vos dépens. Allons-y gaiement.


Trois photos... toutes empreintes de finesse, de délicatesse et de légèreté, et quelques autres qui montrent comme l'être humain peut aimer, que dis-je, chérir la nature.


Un peu de poésie à travers une nouvelle photo qui exalte le beauté des traits de votre serviteur, ceci dit en toute modestie, et celle d'une inconnue qui a tout fait (mais en pure perte, je le précise) pour ne pas attirer l'attention.


Un livre qu'on peut lire, qu'on doit lire, même s'il n'apprendra rien à ceux qui sont passés par là, que ce soit un quai ou autre chose, et une petite révision d'un cours d'histoire que je n'avais pas eu, ou que j'avais peut-être oublié – mais je n'ai pas oublié tous mes cours, pas plus que les leçons reçues et apprises autour de la table familiale. Ces leçons, et, au fond, quelques principes.


Sans oublier de parler transport, sur deux ou trois roues ou quatre roues, ou rendre hommage aux efforts des plus méritantssans perdre tout espoir, quel que soit le domaine concerné. de nos concitoyens,



Et faites de beaux rêves.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article