Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Vive l'Édition de Wissembourg des Dernières Nouvelles d’Alsace !

Oui, il faut savoir faire des sacrifices, et reconnaître à ceux qui se donnent tant de mal les mérites qui leur reviennent. L’édition de ce dimanche 10 janvier 2010 est réellement un cru exceptionnel, surtout si l’on fait l’impasse sur ce commentaire de la rubrique “ Tel quel ”, intitulé “ A la pompe ”, dans lequel “ B. St. ” donne toute la mesure de son talent littéraire et réflexif.

Non, il ne s’agit pas de cela, ni des manifestations inhérentes à la période du brame électoral qui amène des personnages, intéressants par ailleurs, à voisiner sur des photos à l’occasion de galettes de rois alors que tout cela n’a évidemment rien à voir avec la proximité des prochaines élections régionales. Au passage, nous avons droit à l’inévitable épicentre [ pour parler de Soultz-sous-Forêts, on attend la réaction indignée de la mairie de Wissembourg ], dont on ne dira jamais assez qu’il s’agit, en physique tellurique, du point de la surface terrestre qui se situe à la verticale de la zone de fracture. Comme cette métaphore vient de celui qui est aussi président du ramassage des ordures ménagères, souhaitons-lui et souhaitons-nous qu’il soit meilleur en matière de réduction du volume des déchets qu’il ne l’est quand il se hasarde à ce genre de figure de style.

Non, il s’agit, vous l’avez deviné, de dire du bien, oui, vous avez bien lu, du bien de cette édition du dimanche 10 janvier 2010 qu’il faut absolument vous procurer. Vous y trouverez en page Wissembourg 3 un très bel article écrit par Bernard Weigel sur l’histoire du Tribunal d’Instance, que l’ignorance et les raisonnements à courte vue d’une Garde des Sceaux probablement la plus incompétente que toutes les républiques aient connu, a décidé de fermer. En plus des quelques photos des bâtiments ou de ceux qui y officiaient, et qui en disent long sur le respect qu’ils inspiraient, cette page nous ramène un siècle en arrière, quand, en juillet 1909, se tenait la première audience. On est également frappé de l’œuvre architecturale accomplie à Wissembourg durant les près de cinquante ans de présence allemande : en plus de bâtiments administratifs et scolaires, de nombreuses constructions ont vu le jour, attestant du projet qu’avait le pouvoir politique impérial. La plume alerte de l’archiviste de Wissembourg nous invite également à relativiser certaines décisions auxquelles nous sommes confrontés, puisque 100 ans auparavant, on luttait ferme pour la préservation du patrimoine [ il ne précise pas si Peter Stiefelhagen, très actif au sein de l’Alterturmsverein a fini adjoint au maire ! ].

En somme, si vous n’avez pas encore acheté ce numéro 45739 Édition de Wissembourg des Dernières Nouvelles d’Alsace, courez vite vous le procurer à la rédaction locale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article