Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

Vive la P2R, affiliée au SPQR !

Rien à voir avec “ senatus populusque romanus ” puisqu’il s’agit du syndicat de la presse quotidienne régionale, cette presse dont la lecture témoigne immanquablement de la retenue, de la mesure et de la distance que ceux qui se sont chargés d’informer doivent conserver avec les trois autres pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire.

Ce mercredi 12 octobre aura été une fois de plus l’occasion de vérifier localement l’étanchéité durablement installée entre les porteurs de plumes d’un côté et ceux dont on se plaît à conter les faits et gestes par le menu.
Nous sommes à la dernière page de l’édition locale :
Hier, Andrée Munchenbach, alias "Babette Svattengger" lorsqu’elle signait ses contributions à Tonic magazine, publication réputée pour sa retenue, sa mesure et la distance qu’elle sait tenir vis-à-vis des événements et des personnes, se promenait en ville pour protester contre les restrictions rectorales en matière de bilinguisme, en matière d’enseignement de l’allemand devrait-on d’ailleurs écrire [ ne devrait-on pas préciser que les bilingues les plus nombreux en Alsace sont sans doute maintenant nos concitoyens d’origine turque, et qu’ils ne font actuellement l’objet d’aucun traitement de faveur, c’est le moins que l’on puisse dire ]. Accompagnée d’un autre ancien conseiller général, et d’un autre fraîchement élu d’Alsace Bossue, elle arborait un drapeau rouge et blanc, maintenant promu comme étendard de la spécificité régionale durant la période 1870 – 1918. Bienheureux le maire de Wissembourg qui s’est dérangé pour saluer ce groupe de moins de 10 personnes qui a bénéficié d’une couverture médiatique particulièrement favorable et absolument proportionnée ! Tout le monde était sur le pont, de la 1ère adjointe, qui soutient l’action des quelques marcheurs, au président de la communauté de communes, qui montrent l’une et l’autre qu’ils savent s’intéresser aux questions essentielles.
Mais comme cette information de première importance ne suffisait pas, on se met en quatre pour relayer complaisamment les consignes de la chargée de communication du conseil général du Bas-Rhin qui met ceci sur le site :

67 heures pour (re)découvrir le Conseil Général
Jeudi 13 octobre au soir sera donné le "top départ !" des 67 heures du 67. Ces premières portes ouvertes du Conseil Général du Bas-Rhin sur l’ensemble du territoire, offriront tout le week-end jusqu’au dimanche 16 octobre après-midi, un programme riche, varié et convivial avec pas moins de 67 animations
Chaque Bas-Rhinois peut être amené à entrer en contact avec le Conseil Général au cours de sa vie. Tel est le défi que relèvent les "67h du 67". Objectif : donner une meilleure lisibilité aux actions et missions du Conseil Général et faire découvrir les quelques (sic) 150 métiers présents dans la collectivité. Ce sera également l’occasion de rencontrer les conseillers généraux dans leurs cantons.
67 heures de proximité sur le territoire
Offrant des animations sur 67 lieux, ces portes ouvertes sont placées sous le signe de la proximité et de la découverte. Proche des Bas-Rhinois, la collectivité est largement implantée sur l’ensemble des 44 cantons du département. Des services de voierie à l’entretien des collèges, en passant par la solidarité ou la culture, le Conseil Général fait partie intégrante de notre quotidien sans que nous le réalisions. Les 67h du 67 sont l’occasion de découvrir les sites identifiés Conseil Général sur tout le département à travers une programmation conviviale, ludique et familiale.

Comme on le constate, c’est excessivement différent de ce que l’organe local de la P2R publie, citant abondamment le président qui a découvert que si l’abstention aux cantonales est si importante, c’est parce que nous ne connaissons pas le conseil général. Ce qui n’est pas très éloigné de la présentation que fait le président lui-même :
“ Le Conseil Général, de par ses compétences, est tous les jours au cœur de la vie de chaque Bas-Rhinois même si celui-ci n’en est pas toujours conscient.… ”
Puis on ne manque d’ajouter que le conseil général est près de nous du berceau au cercueil, pas loin de l’ambiance du capitalisme paternaliste dont on pensait être dégagé.
C’est ensuite le communiqué de victoire : au début, il y avait 67 animations, mais on en est déjà à 70 , dont 13 en Outre-Forêt. Ils (sic) seront l’occasion d’aller à la rencontre des sites, des missions, des élus, mais aussi des 131 agents [ sur les 3 800 de la collectivité ] du conseil général dans l’arrondissement.

Chez nous, le 14 octobre, ça va avoir l’air de ça :

Lauterbourg, Regio Pamina, 14h - 18h : portes ouvertes à l’Ancienne Douane de Lauterbourg, en présence de l’architecte G. Delemazure (DeA architectes) et conférence Salle de cinéma - 20h, “L’Ancienne Douane de Lauterbourg rénovée, de la conception à la réalisation d’un Bâtiment Basse Consommation (BBC)” par G. Delemazure (DeA architectes)
Niedersteinbach, 10h : Marche des châteaux forts (10 km) Rendez-vous sur le terrain à la sortie du village après l’hôtel-restaurant au “Cheval Blanc” ; repas et boissons tirés du sac (en partenariat avec le Club Vosgien).
Soultz-sous-Forêts, collège de l’Outre Forêt, 17h30 - 20h : rencontre avec Jean-Laurent Vonau, Conseiller Général et exposition sur la Constitution de 1911.
Lauterbourg, collège Georges Holderith, 17h30 - 20h : rencontre avec Jean-Michel Fetsch, Conseiller Général.

Le 15 octobre :

Bac de Seltz, 10h - 17h, en présence, dans la journée, de Richard Stoltz, Conseiller Général : ambiance “Mississippi” au bac de Seltz, concert de jazz “New Orléans”.
Kuhlendorf, placette sur la RD28 - entrée ouest, 14h - 18h, en présence, dans l’après-midi de Jean-Laurent Vonau, Conseiller Général : présentation du projet global de recalibrage de la route départementale 28 et préservation d’un pont du XIXème siècle.
Wissembourg, collège Otfried, 14h - 17h, rencontre avec Pierre Bertrand, Conseiller Général : bâtiments et logements, les réalisations du Conseil Général, et démonstration et essais de vélos électriques [ ?! ].

Le 16 octobre :

Woerth, Collège Mal de Mac Mahon (2, rue Victor Hugo), 14h - 18h, en présence de Guy-Dominique Kennel, Président du Conseil Général : grande journée en fanfare de rencontres, d’échanges et de découverte des dernières innovations en matière de mobilité et de santé au collège [ ascension en montgolfière (accès possible pour les personnes à mobilité réduite), présentation du circuit numérique sur “le 6 août 1870” de la Communauté de Communes.
Bac de Seltz 10h - 17h : ambiance “Mississippi” au bac de Seltz, concert de jazz “New Orléans”.
Munchhausen, CINE (42, rue du Rhin) : portes ouvertes de 10h à 12h en présence de Richard Stoltz, Conseiller Général et à 14h00, sortie nature gratuite sur le thème des fruits sauvages.
Kutzenhausen, Maison Rurale de l’Outre Forêt (1, place de l’église), 14h - 18h, en présence, dans l’après-midi, de Jean-Laurent Vonau, Conseiller Général : portes ouvertes et découverte de la vie d’autrefois à la lumière d’aujourd’hui [ démonstration de broyage de pommes et confection de jus (dans le cadre de l’opération “Papotons pommes”) et, à 16h00, visite guidée de l’exposition “Loux, toujours présent”, entrée gratuite ].

On remarquera au passage que pour le journaliste local, le point fort, c’est à Woerth que ça se passe, et il ne craint pas de préciser, au cas où nous n’aurions pas bien suivi son regard, que s’il écrit ça, ce n’est pas seulement parce que le président du conseil général y sera. Pas à dire, ça va mieux en le disant.
Belle exercice original, inattendu, témoignant d’une grande indépendance d’esprit qu’il convient de saluer et d’apprécier à sa juste valeur.

On continuera la lecture attentive de cette édition pour aller jeter un œil en régionales où l’on traite de la féminisation au sein de l'union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL). On présente les impétrantes, dont Roos van de Keere, l’une des ordinandes, qui a grandi dans une famille catholique. Elle s’est d’abord tournée vers l’enseignement avant que son "inclinaison" (sic) ne la mène vers des études de théologie.
On espère que son inclination pour la religion réformée ne sera pas source de faux-pas.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Régis Hulot 12/10/2011 22:59



Au sujet du SPQR, qui rassemble donc les quotidiens régionaux, sais-tu, mon Pumpernickel, que l'ensemble des patrons de cette presse régionale, invités à déjeuner par M'sieur l'président d'la
république, lui ont tout simplement posé un lapin. En effet, il les avait tous invités, sauf un, Jean-Michel Baylet, patron du groupe La Dépêche et accessoirement candidat aux primaires socialistes. Ces messieurs, dans un
bel ensemble qui montre à quel point M'sieur l'président d'la république a su exaspérer tout le monde, ont décidé que c'était tout le monde ou personne.


 


Il est grand temps que M'sieur l'président d'la république aille s'intéresser à autre chose qu'au sort des Français, ou du moins de ceux qui trouvent grâce à ses yeux. Ne reste plus qu'à trouver
le moyen, et le bon moment.


 


Fais donc de beaux rêves.