Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

apparentements

C’est à un bien bel exercice que les cellules "komunikation" des diverses entités culturo-touristico-administratives du coin se sont livré en nous gratifiant de ces deux splendides affiches qui ornent le carrefour "Joseph-von Stichaner". Qu’on en juge : toutes deux consacrées à la célébration de ce que l’on appelle l’environnement, elles prétendent nous envoyer à une image emblématique de cette nature dont tout le monde nous dit qu’il est vital de la préserver, du moins ce qu’il en reste.

nature bÀ ma droite, un cervidé au regard tendre qui semble nous interroger : " – Mais qu’as-tu fait de mon espace de vie ? Et pour en savoir plus, et t’émerveiller de ces paysages invraisemblables que j’ai le loisir de parcourir quand tu ne les perturbes pas avec tes bolides à noix et tes "champions" en peau de lapin, je t’invite à passer quelques heures au relais culturel de Wissembourg le dernier weekend d’octobre dans le cadre de cette opération "la nature en images" qui y est organisée. " C’est beau, c’est simple, ça parle comme on dit maintenant, voilà une belle sortie familiale dont tout le monde gardera le meilleur souvenir.

nature cÀ ma gauche, une photo aérienne sur laquelle on distingue à peine un engin de chantier au travail sur un tas d’immondices qui ne prend même pas la peine de nous interroger : portes ouvertes au centre de déchets non-dangereux de Wintzenbach ! Avant, on parlait de "décharge", mais depuis le passage de la technostructure, c’est devenu un "centre technique d’enfouissement" puis un "centre de déchets non-dangereux". On voit qu’on progresse. C’est la même chose de l’autre côté de la frontière : avant, c’était "Mülldeponie" et maintenant "Abfallwirtschaftszentrum" ! Ça fait irrépressiblement penser à cette chanson de Boris Vian dans laquelle il dit qu’avant, il avait mal au foie, mais personne ne fait plus ça, j’ai un ulcère, c’est moins banal et c’est plus cher ! Blague à part, on se voit bien en famille, après le repas dominical. "– Et qu’est-ce qu’on fait maintenant ? – J’ai un truc super, il y a portes ouvertes à la décharge publique !" Succès assuré de la belle sortie familiale dont tout le monde gardera le meilleur souvenir, non ?

nature aOn peut légitimement se demander d’une part qui a eu l’idée pour le moins saugrenue de faire voisiner tout et son contraire, et d’autre part, quel besoin a le SMICTOM d’organiser ce type de "balade autour d’un tas d’ordures", alors que son rôle, c’est plutôt de lancer, enfin, et avec vingt-cinq ans de retard, cette grande campagne autour de la réduction du volume des déchets ménagers. Pourquoi vingt-cinq ans ? Parce que c’est il y a vingt-cinq ans que l’on a mis en place les bacs hermétiques pour la collecte des ordures ménagères. Et à l’époque, le maire de Wissembourg pouvait annoncer la bonne nouvelle, en précisant qu’avec l’ouverture d’une nouvelle alvéole [ comprenez le creusement d’un nouveau trou ], nous allions être tranquilles pour vingt ans. En fait, moins de dix ans plus tard, tout était comblé, et il fallait solliciter une nouvelle autorisation, et tout était à recommencer, jusqu’à la prochaine fois.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article