Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pumpernickel

pumpernickel

commentaires satiriques de l'actualité wissembourgeoise

retrouvé par hasard : consultance et rationalisation

Reçu au hasard des envois groupés :
Le président d’une société d’audit reçoit en cadeau un billet d’entrée pour une représentation de la Symphonie Inachevée de Franz Schubert.
Ne pouvant s’y rendre, il passe l’invitation à son directeur des ressources humaines, à charge pour lui de faire un rapport sur la qualité du concert.
Et c’est ainsi que, le lendemain du concert, le président trouve sur son bureau le rapport de son directeur des ressources humaines.

1 – Les joueurs de hautbois demeurent inactifs pendant des périodes considérables. Il convient donc de réduire leur nombre et de répartir leur travail sur l’ensemble de la symphonie, de manière à réduire les pointes d’inactivité.
2 – Pour les mêmes raisons, les fonctions de joueurs de triangle, cymbales et autres percussions peuvent être avantageusement mutualisées en un seul poste, l’artiste ayant de plus la faculté d’utiliser non seulement ses deux bras mais également ses deux jambes.
3 - Les douze violons jouent tous des notes identiques. Cette duplication excessive semblant inutile, il serait bon de réduire de manière drastique l’effectif de cette section de l’orchestre.
Si l’on doit produire un son de volume plus élevé, il serait possible de l’obtenir avec un amplificateur électronique.
4 – L’orchestre consacre un effort démesuré à la production de triples croches. Il semble que cela constitue un raffinement inutile et il est recommandé d’arrondir toutes les notes à la double croche la plus proche. En procédant de la sorte, il devait être possible d’employer des stagiaires et des opérateurs peu qualifiés.
5 – La répétition par les cors du passage déjà exécuté par les cordes ne présente aucune nécessité.
Si tous les passages redondants de ce type étaient éliminés, il serait possible de réduire la durée du concert de deux heures à vingt minutes.
6 – En appliquant de façon concomitante ces recommandations, il est possible de réaliser un gain en effectif de 90%, soit sur les 82 personnes participant à cette manifestation de n’en conserver que 8,2.
Afin d’économiser les coûts d’ouverture de la salle de concert, une salle de réunion avec des moyens de retransmission audiovisuelle serait alors suffisante. Le théâtre, n’ayant plus d’utilité, peut alors être fermé et vendu pour permettre l’aboutissement d’un projet immobilier rationnel.
Et enfin, Monsieur le Président, voici l’essentiel :
La conclusion de ce rapport est que, de toute évidence, si le nommé Schubert avait pu prêter attention à ces remarques, il aurait été en mesure d’achever sa symphonie en temps opportun.

En complément, avez-vous entendu Frédéric Lordon ce matin du 4 mai 2011 sur France culture, et la belle façon qu'il a eue avec ce fat de Slama, chroniqueur au Figaro, et convive mensuel au dîner du siècle qui réunit tout ce qui se prend pour l'élite de la pensée libéraliste. Il l'a mouché de la plus belle des manières, et l'autre, courageux quand il est en position de force, n'a pu que se réfugier dans un silence gêné qu'il a feint de vouloir briser, à la fumée des cierges, sans même se rendre compte qu'il s'enfonçait lui-même un peu plus.

Frédéric Lordon était là pour parler et présenter ce qu'il faut acheter dès demain, "D'un retrounement l'autre, comédie sérieuse sur la crise financière, en quatre actes et en alexandrins".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article